Rébecca (Bible)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rebecca.
Rébecca au puits d'Haran (Giovanni Battista Piazzetta, vers 1740)

Rébecca (en hébreu: רבקה Rivqah) est un personnage de la Genèse, le premier livre de la Bible. Elle est la fille de Betouel, la femme d'Isaac et la mère de Jacob et d'Ésaü.

Récit biblique[modifier | modifier le code]

Rébecca est la fille de Betouel, lui-même fils de Nahor et neveu d'Abraham[1].

Un jour, Abraham, vieilli, demande à son plus ancien serviteur de ramener de son pays une femme de sa famille pour Isaac. Le serviteur part pour Aram. Là, le soir venu, il fait s'accroupir les chameaux près du puits et voit Rébecca, charmante et vierge, y remplir sa cruche. Elle accepte de lui donner à boire, remplit spontanément l'abreuvoir pour désaltérer ses chameaux et lui propose l'hospitalité. Le serviteur dévoile alors l'identité de son maître. Chez eux, Laban, frère de Rébecca, et son père Betouel, acceptent qu'elle devienne femme d'Isaac. Le serviteur d'Abraham leur offre de nombreux présents, et part le lendemain avec Rébecca. Dès leur retour, Isaac aime et épouse Rébecca[2].

Rébecca reste longtemps infertile, puis est enceinte de jumeaux. Sa grossesse est pénible, parce que les deux enfants se battent dans son sein. Dieu lui prédit que deux nations seront issues de ces deux garçons et que l'aîné servira le cadet. Rébecca donne plus tard le jour à Esaü (l'aîné) et à Jacob. Par la suite, elle aidera Jacob, son préféré, à usurper la bénédiction qu'Isaac devait donner à Esaü.

Selon la tradition, Rébecca est enterrée à côté d'Isaac dans le tombeau des Patriarches à Hébron.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Rencontre d'Abraham - qui désigne un de ses serviteurs - et de Rébecca au puits d'Haran (Bible de Wenceslas, XIVe siècle, Bibliothèque nationale autrichienne)

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Genèse 22,20-24
  2. Gn 24