Réarrangement de Sommelet-Hauser

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le réarrangement de Sommelet-Hauser , nommé d'après Marcel Sommelet[1],[2] et Charles R. Hauser[3], est une réaction de réarrangement de certains sels d'ammonium quaternaires benzyliques[4],[5].

On utilise comme réactif l'amidure de sodium ou l'amidure d'un autre métal alcalin. La réaction produit une N-dialkylbenzylamine avec un nouveau groupe alkyle en position ortho.

réarrangement de Sommelet-Hauser avec des groupes alkyles méthyles

Mécanisme[modifier | modifier le code]

Les protons des groupes méthyle de l'ammonium quaternaire sont acides ; l'un de ces groupes subit une déprotonation formant un ylure. La seconde étape est un réarrangement sigmatropique 2,3.

Sommelet-Hauser mechanism

Cette réaction est en compétition avec le réarrangement de Stevens.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marcel Sommelet, « Sur un mode particulier de réarrangement intramoléculaire », C. r. hebd. séances Acad. sci., vol. 205,‎ juillet 1937, p. 56-58 (lire en ligne).
  2. Également auteur de la réaction de Sommelet.
  3. (en) Simon W. Kantor et Charles R. Hauser, « Rearrangements of Benzyltrimethylammonium Ion and Related Quaternary Ammonium Ions by Sodium Amide Involving Migration into the Ring », J. Am. Chem. Soc., vol. 73, no 9,‎ 1951, p. 4122-4131 (DOI 10.1021/ja01153a022).
  4. (en) Jerry March, Advanced Organic Chemistry : Reactions, Mechanisms, and Structure, New York, Wiley,‎ 1985 (ISBN 0-471-85472-7).
  5. (en) Wallace R. Brasen et Charles R. Hauser, « 2-Methylbenzyldimethylamine [Bensylamine,N,N,O-trimethyl-] », Organic Syntheses, vol. 34,‎ 1954, p. 61 (lire en ligne).