Réaction de Darzens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La réaction de Darzens ou condensation de Darzens est une réaction chimique découverte par le chimiste Auguste Georges Darzens en 1904[1]. La réaction a lieu entre une cétone ou un aldéhyde et un α-halogénoester pour former un α,β-epoxy ester[2],[3].

bilan de la réaction de Darzens

Mécanisme[modifier | modifier le code]

Le processus commence par la formation d'un carbanion sur le site halogéné à l'aide d'une base forte[4]. Ce carbanion est stabilisé sous forme d'énolate grâce à la fonction ester par le biais de la mésomérie ce qui le rend relativement facile à former. Cette structure nucléophile attaque alors un carbonyle en formant une nouvelle liaison carbone-carbone. Ces deux étapes sont similaires à la réaction d'aldolisation. L'anion oxygène effectue alors une SN2 intramoléculaire, l'halogène jouant le rôle de nucléofuge formant ainsi l'époxyde[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. A. G. Darzens, « Méthode générale de synthèse des aldéhydes à l'aide des acides glycidiques substitués », C. r. hebd. séances Acad. sci., vol. 139,‎ 1904, p. 1214-1217 (lire en ligne).
  2. A. G. Darzens, « Méthode générale de synthèse d'éthers glycidiques substitués et de cétones », C. r. hebd. séances Acad. sci., vol. 141,‎ 1905, p. 766-768 (lire en ligne).
  3. A. G. Darzens, « Condensation glycidique des aldéhydes avec l'éther α-chloropropionique », C. r. hebd. séances Acad. sci., vol. 142,‎ 1906, p. 214-215 (lire en ligne).
  4. (en) M. Ballester, « Mechanisms of The Darzens and Related Condensations », Chem. Rev., vol. 55, no 2,‎ 1955, p. 283–300 (ISSN 0009-2665, DOI 10.1021/cr50002a002).
  5. (en) J. Jack, Name reactions : A collection of detailed reaction mechanisms, Springer-Verlag,‎ 2006, 3e éd., 652 p. (ISBN 9783540300304, DOI 10.1007/3-540-30031-7_82), « Darzens glycidic ester condensation », p. 183-184.