Réaction de Buchwald-Hartwig

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
John F. Hartwig, un des chercheurs qui développèrent la réaction de Buchwald-Hartwig

La réaction de Buchwald-Hartwig est, en chimie organique, une réaction de couplage (formation d'une liaison Carbone-Azote) entre un halogénure d'aryle et une amine. Elle nécessite la présence d'une base et d'un catalyseur au palladium.

La réaction de Buchwald-Hartwig.

Le X de l'halogénure d'aryle peut aussi être un triflate. L'amine doit être primaire ou secondaire. Le métal utilisé est le palladium et L représente le ligand, généralement une phosphine (le plus souvent la triphénylphosphine). La base la plus couramment utilisée est le ter-butanolate de sodium, mais le ter-butanolate de potassium et le phosphate de potassium sont parfois employés.

Le premier exemple connu de cette réaction date de 1985 et est l'œuvre de l'équipe russe du Professeur Lev M. Yagupolskii[1]. Mais l'histoire a retenu le nom de Stephen L. Buchwald, professeur au MIT et de John F. Hartwig, professeur à l'Université de l'Illinois, qui menèrent en parallèle des travaux[2] qui aboutirent en 1994 à la première génération de la réaction, qui utilisait un amino-stannane, ce qui n'était pas sans poser des problèmes de toxicité.

Mécanisme réactionnel[modifier | modifier le code]

Le mécanisme de cette réaction est détaillé ci-dessous :

Mécanisme réactionnel de la réaction de Buchwald-Hartwig.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) N. B. Kondratenko, A. A. Kolomejcev, B. O. Mogilevskaya, N. M. Varlamova, L. M. Yagupolskii, « Poly(nitro- and trifluoromethylsulphonyl)substituted diphenylamines », Zh. Org. Khim. (Rus.), vol. 22, no 8,‎ 1986, p. 1721–1729
  2. (en) Guram A. S., Rennels R. A., Buchwald S.L., « A Simple Catalytic Method for the Conversion of Aryl Bromides to Arylamines », Angew. Chem. Int. Ed Engl., vol. 34,‎ 1995, p. 1348-1350