Réactif de Griess

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le réactif de Griess est un réactif très utilisé pour déterminer les micro-organismes possédant une enzyme nitrate réductase (dits « nitrate + ») et ceux qui en sont dépourvus (dits « nitrate - »).

Mode d'action[modifier | modifier le code]

Le réactif de Griess réagit avec l'ion nitrite (NO2-) pour former un colorant rouge.

Il est composé de deux réactifs - voir (en) Griess test -. L'ion nitrite forme avec d'acide sulfanilique (réactif 1) un sel de diazonium. Ce sel est révélé par une coloration rouge par adjonction d'alpha-naphthylamine (réactif 2).

Pour déterminer si une bactérie possède une nitrate réductase, on la cultive dans un bouillon de culture, dit bouillon nitraté, contenant des ions nitrate mais dépourvu de nitrite. Après incubation suffisante (généralement 24 h en bactériologie médicale), on ajoute 1 goutte de réactif 1 et une de réactif 2. Si une coloration rouge apparaît, c'est que la bactérie a réduit tout ou partie du nitrate en nitrite. Elle est donc « nitrate + ».

Si aucune coloration n'apparaît, c'est qu'il n'y a pas de nitrites dans le bouillon, mais ceci peut être dû à deux raisons :

  • la bactérie n'a pas de nitrate réductase ;
  • elle a, en plus, une nitrite réductase qui a transformé tous les nitrites en azote, dès leur apparition.

Pour distinguer ces deux cas, il y a deux possibilités :

  • la plus usitée consiste à ajouter quelques parcelles de poudre de zinc. Cette poudre, très réductrice, réduit en quelques minutes les nitrates (s'il en reste dans le bouillon) en nitrites et la coloration rouge apparaît. La bactérie était donc « nitrate - ». Si aucune coloration n'apparaît, c'est qu'il ne reste plus de nitrates dans le bouillon, donc que la bactérie est nitrate + (et réductrice de nitrites en azote) ;
  • on peut aussi mettre (d'emblée, avant ensemencement) dans le bouillon de culture une cloche en verre qui piègera et donc visualisera le gaz qui se forme. Si du gaz s'est formé, c'est que de l'azote a été dégagé. Dans ce cas, il faut évidemment un bouillon dépourvu de glucides (cas du bouillon nitraté) car le gaz serait soit de l'azote soit du CO2 formé par catabolisme des glucides, sans qu'on puisse distinguer ces deux cas.

On dit que les bactéries nitrate + « respirent » les nitrates puisqu'elles utilisent l'oxygène qu'elles libèrent du nitrate comme elles utilisent l'oxygène de l'air.