Règle de saint Albert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Règle de saint Albert est une charte de vie carmélitaine, en 24 principes, rédigée à la demande du supérieur de l'Ordre du Carmel saint Brocard, par saint Albert de Jérusalem, alors Patriarche latin de Jérusalem, vers 1205. Ce court texte rédigé vers 1205 et reprenant des éléments de la règle de saint Augustin était alors plus adaptée à la vie contemplative des ermites du Mont Carmel. Albert accentue le caractère fraternel de la règle carmélitaine. Il insiste également sur le fait que les biens sont communs à tous, et qu'aucun frère ne doit avoir de biens en propre[1].

Critiquée parce que non formellement approuvée par le Saint-Siège la règle fut finalement confirmée par le pape Honorius III en 1226. C'est la dernière des grandes règles monastiques avec les règles de saint Benoît et de saint Augustin.

Contenu[modifier | modifier le code]

La règle de saint Albert s'appuie largement sur la Bible. Elle codifie notamment :

  • la nomination et l'obéissance au Prieur de la communauté ;
  • le choix des lieux de vie (désert ou habitation qui leur est donnée) ;
  • l'individualisation de la cellule du moine ;
  • le repas en commun sous l'écoute de la parole de Dieu ;
  • la prière continue, méditée nuit et jour, sauf quand le moine est occupé à des tâches matérielles justifiées ;
  • le renoncement à toute propriété individuelle ;
  • l'établissement d'une chapelle ou oratoire au milieu des cellules ;
  • l'écoute et la correction fraternelle ;
  • le jeûne journalier sauf le dimanche et au cours de la période allant de la fête de l'Exaltation de la Sainte Croix jusqu'au jour de Pâques. La faiblesse physique dispense aussi du jeûne ;
  • l'occupation par le travail, pour vivre du fruit de ses mains ;
  • le nécessaire silence pour rester dans l'humilité et la vertu.

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Magnificat : Septembre 2012 N°238, Magnificat,‎ 2012, p220 Martyrologe de saint Albert de Jérusalem