Qwest Records

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Qwest Records

Fondation 1980
Fondateur Quincy Jones
Warner
Statut disparu
Maison de disques Warner Bros. Records
Genre rhythm and blues
jazz
pop
rock
Pays d'origine États-Unis

Qwest Records est un label discographique fondé en 1980 par le producteur américain Quincy Jones et la maison de disques Warner Bros. Records. En 2001, Warner ferma le label après avoir racheté les parts détenues par le producteur.

Histoire du label[modifier | modifier le code]

Qwest Records fut fondé conjointement par Quincy Jones et Warner Bros. Records, dont le CEO Steve Ross était un ami de longue date du producteur. Warner détenait 50 % des parts de la société et assurait la distribution de son catalogue. Lors de la fondation de Qwest, Jones était encore sous contrat avec A&M Records, qui édita The Dude, son dernier album pour la compagnie, au début de l'année 1981[1].

Jones était le producteur attitré de Michael Jackson, sous contrat avec CBS Records, et ne put se consacrer entièrement à son propre label, qui employait une trentaine de personnes et était présidé par Harold Childs[2]. Durant les années 1980, Jones produisit une série d'albums pour le chanteur, qui connurent un grand succès et éclipsèrent les productions du label Qwest en termes de ventes. Jones fut l'un des artisans de la chanson caritative We Are the World, et se consacra également à des musiques de films, comme la bande originale de La Couleur pourpre (The Color Purple), réalisé par Steven Spielberg[1].

En 2001, Warner Music Group ferma le label après avoir racheté les parts détenues par Quincy Jones[3]. From Q With Love fut le dernier album de Jones édité par Qwest, il rejoignit ensuite Warner Music.

Artistes[modifier | modifier le code]

Quincy Jones ne souhaitait pas que son label se spécialise dans un genre particulier[2],[Notes 1]. Qwest Records comptait dans ses rangs des artistes confirmés tels le chanteur soul James Ingram, le guitariste jazz George Benson et la chanteuse Patti Austin. Quincy Jones sortit également ses propres albums sur le label, dont Back on the Block en 1989, qui remporta un Grammy Award l'année suivante. Le label signa aussi de jeunes artistes, tels le chanteur rhythm and blues Tevin Campbell et le quatuor gospel The Winans[4]. Qwest distribua également le catalogue du groupe britannique New Order sur le marché américain[2].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. En 1985, lors d'un entretien accordé au magazine Ebony, il déclare que tous les genres de musique peuvent figurer sur son label : « Very wide-ranging artist roster, see, because we want the label to be 360°, representing all kinds of music. »

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Stephen Holden, « Pop View: A Pop Virtuoso Who Can Do It All », The New York Times,‎ 3 décembre 1989
  2. a, b et c (en) Charles L. Sanders, « Interview with Quincy Jones », Ebony, vol. 40, no 12,‎ octobre 1985, p. 36 (ISSN 0012-9011, lire en ligne)
  3. (en) Jeff Leeds, « Warner Music to Close Quincy Jones' Label », Los Angeles Times,‎ 22 mars 2001
  4. (en) Edmund L. Andrews, « Listen Up! Quincy Jones Has a New Gig », The New York Times,‎ 5 juin 1995