Qutb ad-Dîn Mawdûd

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Qutb ad-Dîn Mawdûd [1] († 1170) est un émir zengide de Mossoul de 1149 à 1170. Il était fils de Zengi, émir d’Alep et de Mossoul.

Biographie[modifier | modifier le code]

À la mort de Zengi ses possessions avaient été partagées entre deux de ses fils : Nur ad-Din avait eu Alep et Saif ad-Din Ghazi Mossoul. Les deux frères avaient eu ensuite de bons rapports, permettant à Nur ad-Din de lutter efficacement contre les croisés. Qutb ad-Dîn Mawdûd, de son côté, avait reçu l'émirat de Homs de son frère Nur ad-Din. Saif ad-Din Ghazi meurt en 1149. Qutb ad-Dîn Mawdûd est le premier à arriver à Mossoul et à s'en faire reconnaître émir, mais Nur ad-Din, qui convoite la ville, s'empare de Homs et de Sindjar et de prépare à attaquer son frère. Seule l'intervention des vétérans de l'armée d'Alep, qui refusent ce combat fratricide qui aurait affaiblit l'émirat d'Alep face aux croisés et à Damas, oblige Nur ad-Din à renoncer à la guerre et à se réconciler avec son frère[2].

En 1164, Shirkuh, un général de Nur ad-Din, combat le roi Amaury Ier de Jérusalem pour le contrôle de l'Égypte. Alors qu'il se trouve en mauvaise posture, Nur ad-Din entreprend une expédition de diversion contre la principauté d'Antioche. Les émirs ortoqides de Mardin et de Diyarbakır, ainsi que Qutb ad-Dîn Mawdûd se joignent à Nur ad-Din pour cette opération d'envergure, qui est un succès : Harim et Panéas sont pris et Amaury doit rentrer d'Égypte[3]. Pour la même raison, Qutb ad-Dîn Mawdûd vient prêter main forte à son frère en 1167 dans le comté de Tripoli[4].

Au début de 1168, Qarâ Arslan, émir ortoquide de Hisn-Kaïfa meurt et Qutb ad-Dîn Mawdûd tente de s'emparer de la ville, mais Nur ad-Din, qui avait promis au défunt de protéger ses héritiers l'en empêche[5]. Qutb ad-Dîn Mawdûd meurt le 6 septembre 1170, en désignant pour lui succéder son second fils Saif ad-Dîn Ghâzî, aux dépens de l'aîné Imad ad-Din Zengi.

Mariages et enfants[modifier | modifier le code]

On ne connait pas le nombre de ses épouses. Ses enfants[6] sont :

Précédé par Qutb ad-Dîn Mawdûd Suivi par
Saif ad-Dîn Ghâzî Ier
Icone-Islam.svg émir de Mossoul Transparent.gif
1149-1170
Saif ad-Dîn Ghâzî II

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. arabe : quṭb ad-dīn mawdūd ben zankī, قطب الدين مودود بن زنكي
  2. Grousset 1935, p. 266.
  3. Grousset 1935, p. 440-8.
  4. Grousset 1935, p. 476.
  5. Grousset 1935, p. 490.
  6. Foundation for Medieval Genealogy.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]