Quintus Pedius

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Quintus Pedius (mort en 43 av. J.-C.) est le petit-neveu de Jules César et cousin d'Octave, étant le petit-fils de Julia, sœur aînée de César. Son père s'appelle Marcus ou Quintus Pedius. Une autre interprétation de Ronald Syme fait de Quintus Pedius le neveu de Jules César. Il a vécu à la fin de la République romaine.

Un descendant peintre[modifier | modifier le code]

Parmi ses descendants connus, son petit fils Quintus Pedius, sourd et muet de naissance, devenu peintre romain sur les conseils de Corvinius. Ces faits ont été évoqués par Pline l'Ancien[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Sous Jules César[modifier | modifier le code]

Lors de la conquête de la Gaule par Jules César en 57 av. J.-C., Quintus Pedius est un général triomphant. Cet homo novus[2] a été récompensé par la préture en 48 av. J.-C. en remerciement d'avoir été allié à Jules César pendant la guerre civile contre Pompée de 49 av. J.-C. Jules César lui a confié la répression de l'insurrection de Milo en Italie. En 46 av. J.-C., il a combattu contre les fils de Pompée en Espagne où il est légat et devient proconsul à son retour.

Après la mort de Jules César[modifier | modifier le code]

À la mort de Jules César en 44 av. J.-C., il a refusé le quart de ses biens, conjointement avec son cousin Lucius Pinarius[3], qui aurait dû lui revenir selon le testament de Jules César, en faveur d'Octave, futur empereur de Rome. Il occupe alors la fonction de consul avec Octave. En 43 av. J.-C. il est consul suffect après les décès de Pansa et Hirtius. Chargé de s'occuper de Rome, il est l'instigateur d'une loi, la Lex Pedia, afin de punir ceux qui ont participé à la mort de César. Il est mort pendant son consulat[4].

Les louanges de Cicéron[modifier | modifier le code]

Cicéron vante ses mérites dans son éloge sur l'oraison pour Plancius[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Judy Duchan, « Quintus Pedius », sur A History of Speech - Language Pathology (Ancient History: 3500 BC - 500 AD) (consulté le 6 juillet 2012)
  2. (de) Maria H. Dettenhofer, Perdita iuventus : zwischen den Generationen von Caesar und Augustus, C.H.Beck,‎ 2007, p. 15
  3. « Suétone, Jules César, 83 », sur Bibliotheca Classica Selecta (consulté le 6 juillet 2012)
  4. (en) Judy Duchan, « Quintus Pedius », sur Ancient Worlds : the Roman World (consulté le 6 juillet 2012)
  5. Louis Moreri, Claude-Pierre Goujet, Etienne-François Drouet, Le grand dictionnaire historique, 1759, p. 155, lire en ligne

Voir aussi[modifier | modifier le code]