Quintus Ligarius

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Quintus Ligarius était un soldat et politicien romain, ayant vécu aux alentours de l'an 50 avant Jésus-Christ, probablement décédé vers l'an 42 avant notre ère.

Homo novus devenu sénateur en 49 av. J.-C.[1] , il fut accusé de trahison pour s'être opposé à Jules César en défendant les intérêts de Pompée en Afrique, lors de la Guerre Civile (cf. De Bello civile). Il fut pourtant défendu de façon si éloquente par Marcus Tullius Cicero dans son Pro Q. Ligario que le dictateur accepta de lui accorder son pardon et l'autorisa à regagner Rome. Marqué par l'idéalisme républicain, il conspira avec Brutus et participa à l'assassinat de Jules César aux Ides de Mars.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Maria H. Dettenhofer, Perdita iuventus : zwischen den Generationen von Caesar und Augustus, C.H.Beck,‎ 2007, p. 27

Lien externe[modifier | modifier le code]

Le Pro Q. Ligario Oratio de Cicéron en Latin