Quintus Aelius Tubero

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Quintus Aelius Tubero est un jurisconsulte et homme politique romain de la fin du Ier siècle av. J.-C.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Lucius Aelius Tubero, il est consul en 11 av. J.-C. avec Paullus Fabius Maximus. Il est l'auteur, avec son collègue, d'un rapport sur la vétusté des aqueducs de Rome au Sénat romain, et ainsi l'empereur Auguste fait réparer les aqueducs Appia, Anio Vetus, Marcia, Tepula et Julia[1].

Il est probablement le père de Sextus Aelius Catus, lui-même consul en 4. Sa petite-fille est Aelia Paetina, qui se mariera au futur empereur Claude en 28. Son frère adoptif est Lucius Aelius Sejanus, préfet de la garde prétorienne, qui est exécuté en 31 pour avoir conspiré contre l'empereur Tibère.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Il reste quelques fragments de son œuvre juridique dans les Institutes. C'est lui qui accusa Ligarius, qui fut éloquemment défendu par Cicéron dans son Pro Ligario.

Aulu-Gelle cite dans ses Nuits Attiques une Histoire de Tubéron, à propos d'épisodes de la première guerre punique relatifs à Regulus[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Frontin, Des aqueducs de la ville de Rome, Livre II, 125
  2. Aulu-Gelle, Nuits Attiques, VI, 3-4

Sources[modifier | modifier le code]