Quintes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Quintes est le premier roman de Marcel Moreau, publié en 1962 chez Buchet-Chastel et qui a fait récemment l'objet d'une réedition chez Denoël.

Le personnage, Quinte, évolue dans un monde dont l'esthétique est fortement modifiée par la vision qu'il en a. La quête qu'il mène est très intériorisée, son errance dans la ville n'a de sens qu'en lui. Ainsi, des commotions d'un match de football aux moiteurs d'une chambre d'amour, l'aventure de Quinte est une lutte contre l'insanité glaciale d'une société oppressante par réactions déraisonnées et spasmes destructeurs. Lors de sa parution, le livre avait levé les clameurs du milieu littéraire. Aujourd'hui, l'œuvre s'impose comme une lecture libératrice, hautement jouissive, physique, haletante. La modernité de Quintes est, plutôt que de donner une alternative imaginée au culte du raisonnable meurtrier, de le pulvériser et d'entretenir encore notre capacité de révolte.