Quelle joie de vivre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Quelle joie de vivre (Che gioia vivere) est un film de René Clément sorti en 1961 au cinéma.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Rome, 1921-22. Ulisse et Turiddu, qui ont grandi ensemble dans un orphelinat, s'inscrivent au parti fasciste faute de pouvoir trouver du travail. La première mission qu'on leur confie conduit Ulisse à l'imprimerie Fossati, où il se fait engager comme apprenti. Il entre ainsi dans une famille d'anarchistes qui va le muer en héros malgré lui, pour l'amour de la belle Franca. Mais à l'heure où il devra faire un choix décisif, Ulisse n'obéira ni aux anarchistes, ni aux fascistes, quitte à risquer sa vie au nom de sa propre idée de la liberté…

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

Pour le magazine Télé Loisirs, Quelle joie de vivre est « une comédie brillante qui tourne au drame lorsqu'elle parle de fascisme et de violence. Alain Delon, qui retrouvait le metteur en scène de Plein Soleil, est excellent »[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Télé Loisirs n° 81, du 19 au 25 septembre 1987, p. 77

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Denitza Bantcheva, René Clément, éd. du Revif, 2008
  • Denitza Bantcheva (sous la direction de), L'Age d'or du cinéma européen, éd. du Revif, 2011

Lien externe[modifier | modifier le code]