Quatuor à cordes nº 8 de Chostakovitch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fichier audio
Quatuor à cordes nº 8 de Chostakovitch (info)
argo and Allegro Molto by Sabrina Tabby, violin; Caeli Smith, violin; Madeline Smith, viola; Genevieve Tabby, cello

Des difficultés  pour  écouter le fichier ? Des problèmes pour écouter le fichier ?

Le quatuor à cordes n° 8 en ut mineur (op. 110) est une œuvre de musique de chambre composée par Dmitri Chostakovitch en 1960. Il s'agit de l'une des œuvres les plus connues et jouées du compositeur russe, dont certains thèmes furent par ailleurs réutilisés par Chostakovitch dans d'autres compositions.

Historique[modifier | modifier le code]

Depuis 1959, Chostakovitch souffrait de poliomyélite et se rendit près de Dresde, officiellement pour écrire la musique du film Cinq jours et cinq nuits, plus officieusement pour des traitements. Impressionné par le spectacle de la ville dévastée, il écrivit le quatuor en trois jours, du 12 au 14 juillet 1960[1]. L'œuvre est dédicacée « aux victimes de la guerre et du fascisme »[2]. Dans ses mémoires cependant, il écrit à propos de la partition :

« on la qualifia d'office de dénonciation du fascisme. Pour dire cela il faut être à la fois sourd et aveugle [...] j'y cite Lady Macbeth, la Première symphonie, la cinquième, qu'est-ce que le fascisme a à voir avec cela ? [...] dans ce même quatuor je reprends un thème juif du 2e trio[3]...»

Chostakovitch rajoute à propos de ce quatuor :

« Je me suis dit qu’après ma mort personne sans doute ne composerait d’œuvre à ma mémoire. J’ai donc résolu d’en composer une moi-même… »[4]
« Le thème principal de ce quatuor sont les notes D. Es. C. H., c'est-à-dire mes initiales, et j'ai cité certaines de mes œuvres. Une petite anthologie ! »

Enfin, ce quatuor fut écrit juste après l'adhésion (très tardive et sous la pression) du compositeur au Parti communiste. Lev Lebedinsky dira d'ailleurs : « Le quatuor fut écrit immédiatement après qu'il rejoignit le Parti communiste - et ceci, pour Chostakovitch, équivalait à la mort même »[5]. Le 8e quatuor fut créé le 2 octobre 1960 par le Quatuor Beethoven.

Ce quatuor a également été orchestré par Roudolf Barchaï, en 1967 et renommé avec l'accord de Chostakovitch Symphonie de chambre.

Structure[modifier | modifier le code]

L'exécution dure environ 20 minutes :

  1. Largo
  2. Allegro molto
  3. Allegretto
  4. Largo
  5. Largo

Son monogramme musical DSCH y est nettement prédominant, en l'état ou transposé ; il côtoie un certain nombre de thèmes empruntés à d'autres œuvres[6]

Anecdote[modifier | modifier le code]

Mstislav Rostropovitch a raconté que rentrant d'une série de concerts, Chostakovitch lui fit écouter un enregistrement des répétitions du 8e Quatuor par le Quatuor Beethoven. « Enfin, j'ai écrit une œuvre que je voudrais qu'on joue à mon enterrement », lui aurait-il confié en larmes[réf. nécessaire].

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Krzysztof Meyer, Dimitri Chostakovitch, Paris, Fayard, 1994, p. 381.
  2. Krzysztof Meyer, Dimitri Chostakovitch, Paris, Fayard, 1994, p. 382 et p. 558.
  3. François-René Tranchefort, Guide de la musique de chambre, éd .Fayard 1989 p.234
  4. Bouscant (Liouba). Les Quatuors de Chostakovitch. Pour une esthétique du Sujet. L'Harmattan, 2003.
  5. « The quartet was composed immediately after he had joined the Communist Party - and this, to Shostakovich, was equivalent to death itself », Ian MacDonald, citant Lev Lebedinsky, The New Shostakovitch (p. 224)
  6. a et b Patrick Szersnovicz. Le point sur : Le Quatuor n°8 de Chostakovitch, Diapason de juin 2011, p.79-80.