Quatre modernisations

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les quatre Modernisations (四个现代化, pinyin : sì gè xiàn dài huà) étaient l’objectif des réformes de Deng Xiaoping en République populaire de Chine. Elles furent introduites par Zhou Enlai en 1975 au cours de la quatrième session de l’Assemblée nationale populaire, une de ses dernières apparitions en public. Après sa mort, puis celle de Mao, Deng Xiaoping prend le contrôle du parti fin 1978. Ainsi au mois de décembre, au cours du troisième plénum du 11ème comité central du parti, Deng Xiaoping annonça le lancement officiel des « quatre modernisations », marquant ainsi formellement le début de l’ère des réformes. Les « quatre modernisations » couvraient les domaines suivants

Les « quatre modernisations » étaient destinées à faire de la Chine une grande puissance économique à l’aube du XXIe siècle. Ces réformes insistaient sur l’indépendance économique. La République populaire de Chine décida d’accélérer le processus de modernisation en augmentant le volume de ses échanges commerciaux et en ouvrant son marché, en particulier pour l’achat de machines en provenance du Japon et de l’Occident.

L'affichage sur le mur de la démocratie à Pékin, en décembre 1978, du manifeste de la « cinquième modernisation », la démocratie, par Wei Jingsheng a entraîné l'arrestation de l'auteur en mars 1979. Deng Xiaoping a ainsi marqué les limites de la réforme.