Quatre dragons asiatiques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dragon et Dragon oriental.
Carte montrant les 4 dragons asiatiques :
Drapeau de Hong Kong Hong Kong
Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
Drapeau de Singapour Singapour
Drapeau de la République de Chine Taïwan

Les quatre dragons asiatiques[1] est une expression qui fait référence à quatre États d'Extrême-Orient à forte croissance industrielle dans la deuxième moitié du XXe siècle : la Corée du Sud, Hong Kong, Singapour et Taïwan. Mis à part dans les textes français, chinois, coréens et japonais, ils sont appelés communément les « quatre tigres asiatiques ». Cependant, ils ne doivent pas être confondus avec les nouveaux Tigres asiatiques, une expression qui concerne la Thaïlande, la Malaisie, l'Indonésie et les Philippines.

Les dragons étaient appelés parfois nouveaux pays industrialisés d'Asie (NPIA). Ils constituaient le peloton de tête des nouveaux pays industrialisés (NPI) et sont considérés comme des pays développés à partir des années 1990. De ce fait, ils ne font plus partie des NPI ou des pays émergents. Ces pays ont suivi le modèle économique développé par le Japon auquel ils font concurrence dans les activités industrielles les plus sophistiquées (automobile, électronique grand public) depuis 1980. Aujourd'hui, ils jouissent d'un niveau de vie comparable à celui des pays de l'Union européenne ou du Japon, et leurs indices de développement humain (IDH) sont parmi les plus élevés au monde. En effet, la moyenne de leur indice de développement humain respectif est de 0,900. De plus, les Dragons démontrent un coefficient de GINI (égalité des revenus) de 0,42 sur une échelle de 1. Malgré le fait que leur système éducatif est très intéressant, un grand 4% de la population est considéré comme analphabète. Pour ce qui est du taux de chômage des Dragons asiatiques (3,175%), il se trouve en très bonne position par rapport à la moyenne de l'OCDE qui se trouve à 7,9% en 2013.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. En sinogrammes traditionnels 亞洲四小龍, en sinogrammes simplifiés 亚洲四小龙, en hanyu pinyin yǎzhōu sì xiǎo lóng, littéralement « les quatre petits dragons d'Asie » ; en coréen 아시아의 네 마리 용, littéralement « les quatre dragons d'Asie ».

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]