Quartier d'affaires

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le quartier d'affaires de Chicago, États-Unis
Le quartier d'affaires de Toronto, Canada
Canary Wharf, l'un des deux principaux quartiers d'affaires de Londres, Royaume-Uni
Le quartier d'affaires de Sydney, Australie

Un quartier d'affaires, est le terme désignant le pôle commercial ou financier et souvent géographique d'une ville. En Amérique du Nord, cette partie de la ville est souvent référée en tant que centre-ville.

Ces quartiers sont souvent constitués de grands immeubles de bureaux, et caractérisés par des flux pendulaires. Ils sont par ailleurs fortement consommateurs d'énergie (climatisation/chauffage, éclairage, serveurs et ordinateurs).

En France, un projet[1] de norme AFNOR P 14-010-1 (1ère d'une série de trois normes) sur l'« Aménagement durable des Quartiers d’affaires », soumise à enquête publique, de Mai 2012 à fin juillet 2012 pour tous les acteurs concernés, aménageurs, collectivités locales, investisseurs, constructeurs, promoteurs bailleurs et entreprises[2] ; elle contient des principes de gestion des Quartiers d'affaires et des éléments de méthode pour les mettre en œuvre, les évaluer et les améliorer.

Caractéristiques et éléments de définition[modifier | modifier le code]

Les caractéristiques suivantes sont typiques (mais pas toujours présentes) de la plupart des quartiers d'affaires, ou des centres-villes :

  • Grands bâtiments publics comme les bibliothèques, les églises, les gares et les mairies.
  • Contient des grands magasins.
  • Contient des services sociaux tels que les salles de cinéma et théâtres.
  • Comprend peu de logements, mais souvent des hôtels.
  • Contient peu ou pas d'industries.
  • Abrite des bureaux et autres locaux professionnels.
  • Contient des bâtiments qui ont tendance à être plus grands que les bâtiments dans d'autres parties de la ville.
  • À des niveaux élevés de piétons et des restrictions de stationnement plus importantes.
  • Est (souvent) le centre géographique de la ville.
  • Bien desservi par les transports publics, avec un grand nombre de passagers.
  • Forte densité du trafic.
  • Les autoroutes rentrant jusqu'au cœur des villes

En 2012, l'AFNOR a proposé de retenir comme critères de définition les éléments suivants :

  • part des bâtiments de bureaux (en superficie) dépassant 50 % de l'ensemble du cadre bâti ;
  • emprise au sol des immeubles de bureaux dépassant 50 % de l'aire du quartier ;
    et dépassant 200 000 m² (en Surface de plancher) [1] ;
  • « présence ou programmation d'équipements ou de services d'affaires concourant aux fonctions de décision, d'innovation ou d'échange tels que : hôtellerie et restauration d'affaires, centres d'affaires affiliés à un réseau, centres de réunion ou de congrès, immeubles à thèmes fédérant une offre de services, réseaux d'information et de communication de très haut débit »[1] ;
  • part de salariés supérieure à celle des autres catégories de parties intéressées (« tels que les habitants, visiteurs ou acheteurs, fréquentant le Quartier d'Affaires »)[1].

Importants quartiers d'affaires en Australie[modifier | modifier le code]

Importants quartiers d'affaires aux États-Unis[modifier | modifier le code]

Importants quartiers d'affaires en France[modifier | modifier le code]

Importants quartiers d'affaires en Nouvelle-Zélande[modifier | modifier le code]

Importants quartiers d'affaires au Brésil[modifier | modifier le code]

Même si son poids économique ne surpasse pas celui de São Paulo, la ville de Rio demeure la seconde ville économique du Brésil. Elle contribue un peu plus de 10 % du PIB brésilien. Elle représente donc le moteur de l'économie de l'État de Rio de Janeiro dont elle est la capitale.

Importants quartiers d'affaires en Allemagne[modifier | modifier le code]

En Allemagne, les termes « Innenstadt » et « Stadtmitte » peuvent être utilisés pour décrire le quartier central des affaires. Ces deux termes signifient « ville intérieure » et « centre-ville ». Certaines des plus grandes villes ont plusieurs quartiers d'affaires, comme à Berlin où il y en a trois.

En raison de l'histoire de la division de Berlin pendant la Guerre froide, la ville contient un quartier central des affaires à la fois dans l'Ouest (Kurfürstendamm) et dans l'Est (Alexanderplatz), ainsi qu'un centre d'affaires nouvellement construit près de la Potsdamer Platz. Près l'emplacement du palais du Reichstag, ainsi que la porte de Brandebourg et la plupart des ministères fédéraux a été largement abandonnée quand le mur de Berlin divisait la ville. Ce n'est qu'après la réunification avec la construction de nombreux centres commerciaux, de ministères, d'ambassades, d'immeubles de bureaux et lieux de divertissement, qu'a été relancée la région.

À Francfort-sur-le-Main, il existe un quartier d'affaires dans le centre géographique de la ville, appelé Bankenviertel (quartier d'affaires de Francfort) .

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Projet de norme sur l'Citation|Aménagement durable des Quartiers d’affaires (2012)
  2. Communiqué, Aménagement durable des Quartiers d’affaires : la première norme française sera publiée en décembre ; 14 Mai 2012

Articles connexes[modifier | modifier le code]