Quartier Petit Champlain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Petit Champlain et Champlain.
Petit Champlain
À gauche, la maison Chevalier, rue Sous-le-Fort
À gauche, la maison Chevalier, rue Sous-le-Fort
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Municipalité La Cité–Limoilou
Quartiers Vieux-Québec—Cap-Blanc—colline Parlementaire
Arrondissement La Cité
Démographie
Langue(s) parlée(s) Français
Géographie
Divers
Site(s) touristique(s) Rue du Petit-Champlain, Théâtre Petit Champlain
Liens
Site web http://www.quartierpetitchamplain.com/

Le Petit Champlain est un secteur de la Basse-Ville du Vieux-Québec à Québec, au sud de la place Royale.

Description[modifier | modifier le code]

Le quartier du Petit Champlain repose au pied du Cap Diamant[1]. Son nom vient de la rue du Petit-Champlain, une rue étroite dont les maisons à l'ouest longent la falaise.

S'ajoutent les rues Sous-le-Fort, du Cul-de-Sac, du Marché-Champlain et une partie de la rue Notre-Dame et du boulevard Champlain.

Des artisans et des commerçants se sont regroupés en coopérative en 1985 et y tiennent des boutiques[2].

Carte du quartier Petit Champlain

Attraits[modifier | modifier le code]

Fresque de la rue du Petit-Champlain[modifier | modifier le code]

La fresque dessinée sur le mur d'une maison qui appartient aujourd'hui à la Coopérative des artisans et commerçants du quartier Petit Champlain, est un trompe-l'œil de 100 mètres carrés. Elle se trouve au 102, rue du Petit-Champlain et représente la vie du quartier, les bombardements de 1759, les incendies et les éboulements[3].

Escalier Casse-Cou[modifier | modifier le code]

Déjà en 1660, le célèbre « escalier casse-cou » qui mène sur le Cap Diamant existait. On le désignait alors : « escalier Champlain » ou « escalier du Quêteux » ou encore « escalier de la Basse-Ville ». Au milieu du XIXe siècle que les anglophones le baptisèrent « Break Neck Steps » (litt. « marches brise-cou »)[4],[5]. L'escalier Casse-Cou est inscrit au Défi des escaliers de Québec qui a lieu chaque année, et qui consiste à effectuer la montée et la descente d'une trentaine d'escaliers extérieurs de la ville.

Escalier Casse-Cou, 1870
Escalier Casse-Cou, 2007

Notes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Luc Simard, Du Cap au Rivage : promenade dans les rues de Québec, Québec, Ville de Québec,‎ 1994 (ISBN 2920860771, lien OCLC?)
  • Michel Boutet, Guide odonymique de la ville de Québec, 1608-1988, Québec, Ville de Québec,‎ 1989 (ISBN 2920109324, lien OCLC?)
  • Danielle Blanchet; Sylvie Thivierge, Vieux-Québec, Cap-Blanc : place forte et port de mer, Québec, Ville de Québec,‎ 1989 (ISBN 2920860089, lien OCLC?)