Quartier Maurepas-Patton-Bellangerais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maurepas.
Maurepas - Patton - Bellangerais
Le parc des Gayeulles
Le parc des Gayeulles
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Ville Rennes
Arrondissement Arrondissement de Rennes
Canton Canton de Rennes-Nord
Démographie
Population 12 392 hab. (2006)
Densité 12 392 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 08′ 06″ N 1° 39′ 40″ O / 48.134876, -1.66108148° 08′ 06″ Nord 1° 39′ 40″ Ouest / 48.134876, -1.661081  
Superficie 100 ha = 1 km2
Localisation
Le quartier Maurepas - Patton - Bellangerais dans Rennes
Le quartier Maurepas - Patton - Bellangerais dans Rennes

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte administrative d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Maurepas - Patton - Bellangerais

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Maurepas - Patton - Bellangerais

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Maurepas - Patton - Bellangerais

Le quartier Maurepas est un quartier rennais situé au nord de la ville. Il est délimité à l'ouest par le canal Saint-Martin et au sud par la rue de Fougères.

Comme tout quartier rennais, il est subdivisé en sous-quartiers, s'approchant d'ailleurs plus de la véritable définition de quartiers :

  • Maurepas
  • Motte-Brûlon
  • Bellangerais
  • Saint-Laurent
  • Gayeulles

Historique[modifier | modifier le code]

Le projet municipal de construction d'une école et d'un jardin public, en 1927, est à l'origine de la formation du quartier de Maurepas, qui s'est développé principalement sur les terres de la ferme du Tronchet. La création du boulevard Paul-Painlevé qui doit desservir l'école projetée est inscrite au plan d'extension de 1928. Elle est suivie de l'ouverture de la rue Georges-Courteline, en 1930, impasse destinée à desservir la parcelle finalement acquise par la ville à la société Bernheim Frères et Fils, où s'étend l'actuel parc de Maurepas. La voie sera prolongée vers l'est, en 1937. L'ouverture du boulevard Raymond-Poincaré, partiellement construit en 1934, constitue l'épine dorsale d'un vaste lotissement réalisé en plusieurs tranches sur les terres de la ferme du Tronchet, à l'est du jardin public. La trame en étoile apparaît sur le plan d'ensemble du lotissement réalisé en 1935 par le marquis de Kernier. Après la destruction des cités d'urgence établies au sud et à l'est du quartier, l'achèvement du boulevard Alexis-Carrel, au milieu du XXe siècle, autorise la jonction avec le quartier Jeanne-d'Arc. L'ouverture du boulevard Albert-Burloud, qui prolonge le boulevard Emmanuel-Mounier, et celle du boulevard Charles-Péguy, qui prolonge le boulevard Paul-Painlevé, assurent sa communication avec le boulevard de Vitré, à l'est.

Maurepas[modifier | modifier le code]

Les six tours du Gros-Chêne, sont visibles depuis plusieurs kilomètres au nord.

Délimité au sud par la rue de Fougères et au nord par la rue du Gast, il est traversé par l'Avenue de Rochester qui constitue d'ailleurs la limite entre Gros Chêne au sud, et Le Gast au nord. C'est un quartier composé essentiellement de grands ensembles. Il fut construit comme zone d'habitation à partir de 1956 puis dans le cadre d'une zone à urbaniser en priorité (ZUP) à partir de 1959, et ce jusqu'en 1966. Le Gast est dans le périmètre d'une vaste opération d'urbanisme (ZAC Maurepas-Gayeulles)) visant à repenser complètement le quartier, en lien avec l'arrivée de la seconde ligne de métro (station Gayeulles qui sera au cœur du quartier, près du pôle commercial. Le quartier est traversé par les lignes 9 et 30, tandis que la ligne 5 dessert l'ouest de Maurepas sur l'avenue Patton et la ligne 1 l'est sur la rue de Fougères.

Commerces et équipements[modifier | modifier le code]

  • Salle Guy Ropartz
  • Bibliothèque Maurepas
  • Ludothèque Maurepas
  • Centre commercial Le Gast (Intermarché Contact)
  • Centre commercial Gros Chêne (Super U)
  • Groupe scolaire Les Gantelles
  • Groupe scolaire Trégain
  • Hôpital de jour du Gast


Motte-Brûlon[modifier | modifier le code]

Délimité par le boulevard d'Armorique et le canal Saint-Martin, le quartier de la Motte Brûlon est composé principalement de maisons individuelles d'une période antérieure à la ZUP de Maurepas. C'est un quartier surtout résidentiel, les commerces et activités étant situés sur l'avenue Patton. Il est composé de beaucoup de voiries partagées, le seul axe le traversant étant finalement la rue de la Motte-Brûlon. À partir de 2012 le quartier connait une profonde mutation avec la ZAC Armorique, visant à densifier et diversifier le quartier près du boulevard d'Armorique, sur un ancien site industriel, en y amenant notamment des immeubles de bureaux et de logements. La Motte-Brûlon n'est pas vraiment desservie par les transports en commun, la seule desserte est sur l'avenue Patton, mais aucune ligne ne traverse le quartier. La ligne 30 possède un arrêt proche, au nord du quartier.

Commerces et équipements[modifier | modifier le code]

  • Complexe sportif Motte-Brûlon
  • Collège public Clotilde Vautier (anciennement la Motte Brûlon)
  • Lycée De La Salle

Bellangerais[modifier | modifier le code]

Situé entre le boulevard d'Armorique et la rocade. Le manoir de la Bellangerais, mentionné au XIVe siècle, appartient, au XIXe siècle, à la famille Le Bastard, puis à celle de P. Artur, directeur de l'Ouest-Eclair. Celui-ci créa des jardins familiaux pour les employés du journal. Les terres du domaine étaient encore exploitées dans les années 70, principalement comme vergers[1]. Le quartier est d'époque plus récente que celui de la Motte-Brûlon mais de même on y trouve surtout une zone résidentielle traversée par la coulée verte. Le coeur quartier est desservi par la ligne 5 et la ligne 30, tandis que l'avenue Patton est parcourue par les lignes 51 et 71.

Commerces et équipements[modifier | modifier le code]

  • Conseil régional de Bretagne
  • Bibliothèque La Bellangerais
  • Centre commercial Bellangerais
  • Stade de la Bellangerais
  • Parc de Sibiu
  • Maison de quartier La Bellangerais
  • Groupe scolaire Jules Ferry
  • Groupe scolaire Jules Isaac
  • La Tauvrais

Saint-Laurent[modifier | modifier le code]

Ces immeubles triangulaires sont typiques du quartier, et uniques à Rennes.

Situé entre l'avenue Patton et l'avenue des Gayeulles, il s'agit d'une petite zone résidentielle entourant la polyclinique Saint-Laurent. Le quartier est composé de logement collectifs, principalement situés à l'est du quartier, en face le parc des Gayeulles, tandis que les maisons individuelles et de petits collectifs sont plus en retrait. Le quartier est desservi par les lignes 3, 9 et 30. Saint-Laurent a sans doute été à l'origine un faubourg séparé du centre de Rennes, si on en juge par quelques anciennes constructions telles que l'église et le cimetière.

Commerces et équipements[modifier | modifier le code]

  • Centre commercial de la Héronnière
  • Polyclinique Saint-Laurent

Gayeulles[modifier | modifier le code]

C'est un quartier peu urbanisé, composé essentiellement du Parc des Gayeulles et sa base de loisirs. Délimité à l'ouest par l'avenue des Gayeulles et au sud par la rue de Fougères, il est traversé par la rocade : les limites du quartier incluent également une vaste zone rurale situé au delà de la rocade (Les Hautes Gayeulles). Une zone d'activité tertiaire est présente au sud-est du quartier : la zone d'activité Saint-Sulpice, du nom de l'ancienne route la parcourant, actuellement rue du Pâtis Tatelin. L'ouest est desservi par la ligne 3, le sud par les lignes 41, 50 et 70.

Commerces et équipements[modifier | modifier le code]

  • Parc des Gayeulles
  • Piscine des Gayeulles
  • Complexe sportif Gayeulles
  • Complexe sportif Robert Launay
  • Jardins familiaux des Gayeulles

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Panneau descriptif du quartier Bellangerais, in situ