Quaker Oats Company

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Quaker (homonymie).

Quaker Oats Company

Description de l'image  Quaker-oat.png.
Création 1901
Personnages clés Robert S. Morrison, CEO
Forme juridique Société anonyme
Siège social Drapeau des États-Unis Chicago (États-Unis)
Activité Agroalimentaire
Société mère PepsiCo
Site web www.quakeroats.com

Quaker Oats Company est une entreprise agroalimentaire américaine du groupe PepsiCo.

Histoire[modifier | modifier le code]

Quaker Oats est née en 1901 de la fusion de quatre entreprises céréalières américaines. La société s’est ensuite développée dans de nombreux domaines, y compris les jouets, avec l’acquisition de Fisher-Price en 1969, revendue en 1991. En France, Quaker Oats sont apparues à partir des années 1930[1].

Quaker Oats a été achetée par Pepsico en 2001. Celui-ci convoitait alors la marque Gatorade, détenue par Quaker.

En France[modifier | modifier le code]

Les produits Quaker sont distribués par Pepsico France, filiale française de Pepsico.

La gamme de produits Quaker disponible, fabriquée en Hollande[2], est beaucoup moins fournie que dans d’autres pays où Quaker est historiquement présent, comme le Canada ou les États-Unis, et se limite aux céréales pour le petit-déjeuner :

  • Cruesli ;
  • Quaker Oats.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le terme de quaker est un surnom donné aux membres de la Société religieuse des Amis (quakers). Les quakers sont réputés pour leur honnêteté, c’est pourquoi leur nom a été employé pour désigner des marques commerciales.

Ouvrage de référence[modifier | modifier le code]

  • J.H. Louis, La société religieuse des Amis (quakers), Coll. Fils d’Abraham, Turnhout, Brepols, Belgique, 2005[3]. (ISBN 978-2-503-52039-1)
  • Edouard Dommen, Les Quakers, Cerf, 1990.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. nos origines sur quaker.fr
  2. Information fournie par le service consommateur de Pepsico.
  3. Note de lecture par Jean Séguy, Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 138 | 2007, document 138-60, mis en ligne le 12 septembre 2007, consulté le 29 janvier 2011.

Lien externe[modifier | modifier le code]