Enemy Territory: Quake Wars

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Quake Wars)
Aller à : navigation, rechercher
Enemy Territory
Quake Wars
Éditeur Activision
Développeur
Concepteur Id Software

Date de sortie Windows XP/Vista et Linux :

Europe : 28 septembre 2007
Amérique du Nord : 2 octobre 2007

Mac OS X :
18 mars 2008

Xbox 360 et Playstation 3 : Amérique du Nord : 28 mai 2008
Europe : 30 mai 2008

Version 1.5 au 21 mai 2008
Genre Jeu de tir subjectif
Mode de jeu Multijoueur, solo
Plate-forme Windows XP/Vista, Linux, Mac OS X, Xbox 360, PlayStation 3
Média DVD, Steam
Contrôle Souris, clavier, manette

Évaluation PEGI 16+
Moteur id Tech 4 avec la technologie MegaTexture

Enemy Territory: Quake Wars est un jeu vidéo multijoueur et solo de tir subjectif dans la continuité de Wolfenstein: Enemy Territory, mais dans un univers tiré de la série Quake. Le mode solo reprend à l'identique le gameplay du mode multijoueur, mais les joueurs sont contrôlés par l'ordinateur. Contrairement à Wolfenstein: Enemy Territory, Enemy Territory: Quake Wars n'est pas distribué gratuitement, c'est un jeu commercial sous licence propriétaire. Le jeu est sorti le 28 septembre 2007 en Europe et le 2 octobre en Amérique du Nord sur Windows et Linux. Des versions PlayStation 3, Xbox 360 et Mac OS X sont sorties quelques mois plus tard.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'histoire de Enemy Territory: Quake Wars se place avant les événements de Quake II. L'univers se situe vers 2060 alors que l'armée humaine appelée la Force de défense mondiale (FDM) entre en guerre contre les envahisseurs extra-terrestres : les Stroggs.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Une partie oppose généralement 24 ou 16 joueurs équitablement répartis dans deux camps : Strogg et FDM. Chaque camp dispose de 5 classes de personnage que les joueurs sont libres de choisir, avec la possibilité d'en changer à tout instant. Chaque map offre une mission scénarisée différente dans laquelle un des camps doit attaquer plusieurs objectifs et l'autre les défendre, ceci durant un temps décidé par le créateur de la partie, ou pour un serveur par les créateurs du serveur. Les classes étant complémentaires en équipement et compétences, elles doivent jouer en collaborant pour progresser. Et afin de récompenser les bons joueurs, des points d'expérience (XP) sont attribués personnellement pour certaines actions (accomplir un objectif, approvisionner un allié, abattre un ennemi, etc.) permettant ainsi de débloquer des améliorations d'équipement et de compétences pour la campagne en cours.

Classes[modifier | modifier le code]

Les camps FDM et Strogg sont composés de cinq grandes classes aux fonctions très semblables :

  • Le soldat (FDM) ou l'aggresseur (Strogg), assurant la destruction d'infanterie et d'objectifs grâce à des armes lourdes (mitrailleuse, lance-roquettes) et des charges explosives.
  • Le médecin (FDM) ou le technicien (Strogg), assurant la réanimation et le soin d'alliés.
  • L'ingénieur (FDM) ou le constructeur (Strogg), assurant la construction d'objectifs, la construction et la réparation de tourelles de défense, ainsi que la réparation de véhicules.
  • L'artilleur (FDM) ou l'oppresseur (Strogg), assurant la destruction, par des missiles aériens ou des frappes aériennes, d'infanterie, de tourelles et de véhicules ennemis.
  • Le saboteur (FDM) ou l'espion (Strogg), assurant le piratage d'objectifs, la localisation radar des ennemis pour l'équipe entière, l'utilisation d'un fusil de sniper, et l'infiltration grâce à un outil permettant de prendre l'apparence d'un ennemi.

Véhicules[modifier | modifier le code]

Les véhicules propres à chaque camp sont très différents. Néanmoins, on retrouve toujours de part et d'autre plusieurs véhicules terrestres, un véhicule aérien et un ou plusieurs véhicules flottants. La plupart d'entre eux sont armés.

Force de défense mondiale[modifier | modifier le code]

Stroggs[modifier | modifier le code]

Maps officielles[modifier | modifier le code]

Campagne Maps (dans l'ordre jouées) Attaquant
Amérique du Nord Valley FDM
Outskirts FDM
Area 22 Stroggs
Europe du Nord Ark Stroggs
Quarry Stroggs
Salvage Stroggs
Afrique Refinery FDM
Slipgate FDM
Island FDM
Pacifique Canyon FDM
Sewer FDM
Volcano Stroggs

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Presque unanimement félicité par la presse en France[1] et outre-Atlantique[2], Enemy Territory: Quake Wars a néanmoins souffert d'une image de jeu mort-né à cause de son gameplay hardcore élitiste et de graphismes timides face à la concurrence de l'époque (Team Fortress 2, Unreal Tournament 3 et Crysis). Cependant, John Carmack avoua plus tard ne jamais avoir voulu en faire un blockbuster[3]. Enemy Territory: Quake Wars rencontra malgré tout son public : 11 mois après sa sortie, ce sont environ 9 000 joueurs qui viennent s'affronter chaque jour sur ordinateur[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.gamekult.com/tout/jeux/fiches/J000074915_presse.html
  2. http://www.splashdamage.com/awards
  3. http://www.nofrag.com/2008/aou/02/29197/
  4. http://stats.enemyterritory.com/

Liens externes[modifier | modifier le code]