Quake III Arena

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Quake 3 Arena)
Aller à : navigation, rechercher
Quake III Arena
Image illustrative de l'article Quake III Arena
Quake III Arena logo.png

Éditeur Activision
Développeur id Software
Musique Mark Knight

Date de sortie 2 décembre 1999[1]
Genre Tir à la première personne
Mode de jeu Un joueur, multijoueur
Plate-forme Dreamcast, Linux, Mac OS, PlayStation 2, Windows, Xbox Live Arcade
Média cd-rom
Contrôle Clavier et souris

Moteur Quake III engine

Quake III Arena est un jeu vidéo de tir à la première personne développé par id Software et publié par Activision sur PC le 2 décembre 1999. Le jeu a également été publié sur Linux, sur Macintosh, sur Dreamcast, sur PlayStation 2 et sur Xbox Live Arcade. Quake III se déroule dans un univers de science-fiction dans lequel le joueur incarne un combattant participant à un tournoi de combats à mort. Comme Unreal Tournament, il se distingue des jeux de tir classiques en proposant un mode solo centré sur des affrontements contre des bots et en proposant un système de jeu se focalisant sur le multijoueur. À sa sortie, le jeu est bien accueilli par les critiques et il parvient à s’imposer comme un des meilleurs jeux d’un genre pourtant très compétitif.

Après la sortie du jeu, id Software développe une extension destinée à combler les lacunes du jeu dans le domaine des matchs par équipe. Celle-ci est baptisée Quake III Team Arena et est publiée le 15 décembre 2001. Le studio se concentre ensuite sur le développement d’une nouvelle génération de moteur graphique, l’id Tech 4, qui sera plus tard utilisé pour le développement de Quake 4.

Trame[modifier | modifier le code]

Le jeu, contrairement aux deux précédents du même nom, est axé entièrement sur le multi-joueur et ne contient aucune histoire. Il met simplement en scène des combattants enlevés à leur environnement par une race mystérieuse qui n'apparaît pas, et contraints à se battre jusqu'à la mort dans une série d'arènes plus ou moins larges. Les personnages réapparaissent quelques secondes après leur mort, dépouillés des armes et munitions accumulées. Le jeu en solo simule simplement le jeu multi-joueur en utilisant des bots à la place d'autres joueurs.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Quake III Arena est un jeu de tir à la première personne se focalisant sur des affrontements entre combattants dans des arènes prévues à cet effet.

Équipement[modifier | modifier le code]

Au début d’un match standard, le joueur dispose de deux armes : le machine gun et le gauntlet, ce dernier étant une sorte de tronçonneuse destinée à combattre au corps-à-corps. En explorant l’arène, le joueur peut récupérer d’autres types d’armes plus ou moins puissantes, la plupart d’entre elles étant déjà présente dans Quake II. Les joueurs peuvent ainsi s’armer du fusil à pompe, du lance grenade, du lance roquette, du lance plasma, du lightning gun, du railgun et du BFG10k, une sorte de lance roquette disposant d’une cadence de tir améliorée.

Outre les armes, de nombreux bonus sont disponibles dans le jeu. Les plus fréquents, les trousses de soins et les armures, permettent respectivement de se soigner et d’absorber une partie des dégâts subis par le personnage. Certains bonus plus rares, et souvent dissimulés dans des endroits difficiles d’accès ou particulièrement exposés, donnent au joueur des avantages spéciaux temporaires lui permettant par exemple d'infliger plus de dégâts ou de devenir invisible.

Interface[modifier | modifier le code]

L’interface du jeu est similaire à celle de ses prédécesseurs Quake et Quake II. La majeure partie de l’écran est occupée par ce que voit le joueur, c’est-à-dire l’environnement et les ennemis qui lui font face. En bas à droite de cette zone, le joueur peut voir l’arme que tient son avatar ainsi le score du match en cours. En bas, de gauche à droite, sont indiquées la quantité de munitions dont il dispose dans son chargeur ainsi que les points de vie et d’armure dont le joueur dispose.

Modes de jeu[modifier | modifier le code]

Quake III Arena dispose de plusieurs modes de jeu différents. Dans la campagne solo, le joueur peut d’abord choisir l’apparence de son personnage et un des cinq niveaux de difficulté disponibles. Le joueur accède ensuite à une première arène, servant de tutoriel, avant de participer à une série de matchs à mort dans lequel il affronte des bots contrôlés par l’intelligence artificielle du jeu. Après avoir gagné un certain nombre de matchs, le joueur affronte un boss en duel avant d’accéder au niveau supérieur ou l’attende une nouvelle série de matchs à morts, sur des cartes différentes, et un nouveau duel contre un boss. Après avoir compléter les six premiers niveaux, le joueur affronte le boss final du jeu, Xaero, dans un ultime duel.

Le joueur peut également affronter des bots ou d’autres joueurs en réseau local ou sur Internet dans des parties personnalisées dont il peut définir la difficulté, le mode de jeu, les règles et les adversaires. En plus des matchs à mort et des duels de la campagne solo, le joueur a accès à des modes de jeu supplémentaires incluant la capture du drapeau et le match à mort en équipe.

Développement[modifier | modifier le code]

Équipe de développement[modifier | modifier le code]

  • Programmation : John Carmack, John Cash, Brian Hook
  • Conception : Graeme J. Devine
  • Conception des cartes : Christian Antkow, Martin Cluney, Brandon James, Jennell Jaquays, Tim Willits
  • Artistes : Adrian Carmack, Kevin Cloud, Kenneth Scott, Paul Steed
  • Bande originale : Sonic Mayhem, Front Line Assembly

Versions et extensions[modifier | modifier le code]

Versions[modifier | modifier le code]

Tout comme ses prédécesseurs (Quake et Quake II), Quake 3 fonctionne sur Microsoft Windows, Linux et Mac OS.

Quake III Arena est sorti sur la console Sega Dreamcast. C'était alors le premier FPS sur console jouable en multijoueur sur Internet.

La musique d'ambiance est de Sonic Mayhem et de Front Line Assembly.

Extension[modifier | modifier le code]

Quake III Arena a bénéficié d'une extension officielle, baptisée Quake III Team Arena, développé par id Software et publiée par Activision le 15 décembre 2000. Celle-ci est principalement orienté vers le jeu en équipe en proposant, en plus du mode capture du drapeau (CTF) du jeu original, trois nouveaux modes de jeu : One Flag CTF, Overload et Harvester. Dans le premier, les équipes se disputent un unique drapeau, situé au centre de la carte, que les joueurs doivent ramener dans la base adverse. Dans Overload, chaque équipe tente de détruire une énorme tête de mort positionné dans la base adverse. Enfin, dans le mode Harvester, les joueurs doivent collecter les têtes de morts qui apparaissent lorsqu’un joueur meurt, puis les amener à une stèle situé au centre de la carte. Pour accompagné ces nouveaux modes de jeux, seizes nouvelles cartes destinées au jeu en équipe font leur apparition ainsi que des nouvelles armes, bonus et skins. Au niveau des armes, Team Arena ajoute notamment le Chaingun de Doom, un lanceur de mines et un fusil à clous.[2].

Modifications[modifier | modifier le code]

Quake 3 est par nature, destiné au jeu en réseau. De nombreux mods (versions modifiées du jeu) améliorent ce point, dont voici les plus connus :

  • DeFRaG : Ce mod, en supprimant les effets des armes sur le joueur (perte de vie) permet de réaliser des figures acrobatiques en se propulsant de différentes manières. C'est le mod qui utilise le plus la physique de Quake, permettant ainsi de découvrir le jeu sous d'autres aspects. La version 1.9 permet désormais de jouer à plusieurs sur un même serveur.
  • OSP (Orange Smoothie Productions) : De nombreuses améliorations de Quake 3, aussi bien au niveau du réseau que de l'interface utilisateur (HUD). Ce mode est très utilisé en compétition.
  • « Promode » ou CPMA (Challenge Pro Mode Arena) : Comme OSP, ce mod transforme Quake 3 de façon importante, de plus, il apporte de lourdes modifications au niveau du comportement physique du jeu, dans l'optique de proposer un jeu plus rapide, comme l'est Quake.
  • Rocket Arena 3 : La série des Rocket Arena a débuté avec Quake, c'est un mod qui rend le jeu plus basique. Principalement, le jeu se joue en round, les joueurs possèdent toutes les armes dès le début de chaque round et les bonus (Items) sont supprimés de la carte.
  • Urban Terror : Ce mod modifie complètement le jeu original. Urban Terror est un jeu à part entière. Les physiques sont proches de la réalité et les armes contemporaines. Il est souvent comparé avec le mod Counter-Strike pour Half-Life. Ici aussi le joueur doit choisir entre terroriste ou force d'intervention.
  • Reaction Quake : Ce mod projette le joueur dans plusieurs environnements très variés: villes, jungle, golf, pyramides égyptiennes… Il a pour avantage de garder la rapidité et la souplesse du moteur original de Quake.
  • « Noghost » : Ce mod, très utilisé surtout pour le patch 1.16n en mode « instagib », est en fait un mod qui rend le jeu « Unlagged », c’est-à-dire qu'un bot calcule la différence de ping et rend les hitbox plus réaliste et le jeu plus fluide. Il offre aussi une foule d'options de second plan permettant d'avoir des effets spéciaux tels un plasma rebondissant. Parfait pour les amateurs de railgun. Ce mod est aussi le seul en 1.16n à disposer d'un anti-cheat mis à jour régulièrement.
  • « Mr. Pants' Excessive Overkill » : Ce mod n'affecte en rien l'aspect ou la physique de Quake 3 mais les armes ont leur comportement modifié : fréquence de tir bien plus rapide, remplacement des balles par des tirs railgun, ajout de grenades lors de l'impact d'un tir de BFG10K. En revanche les points de vie et d'armure sont continuellement incrémentés. Ce mod est aussi disponible pour unreal.

Ces mods sont encore joués actuellement, en ligne sur Internet, ou lors de tournois.

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes obtenues
Quake III Arena
Média Nat. Notes
Sur PC (1999)
Eurogamer US 9/10[3]
Gamekult FR 9/10[4]
Game Revolution US C+[5]
GameSpot US 92 %[6]
Gen4 FR 4/5[7]
IGN US 93 %[8]
Jeuxvideo.com FR 19/20[9]
Joystick FR 90 %[10]
Sur Dreamcast (2000)
Eurogamer US 9/10[11]
Gamekult FR 8/10[12]
GameSpot US 94 %[13]
IGN US 92 %[14]
Jeuxvideo.com FR 18/20[15]
Sur Playstation 2 (2001)
GameSpot US 77 %[16]
IGN US 88%[17]
Joystick FR 90 %[18]

Postérité[modifier | modifier le code]

Moteur graphique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Quake III engine.

Comme l'id Tech 2 de Quake, le moteur de jeu de Quake III — l'id Tech 3 — est mis sous licence par id Software permettant ainsi à d’autres développeurs de l’utiliser en échange d’une importante somme d’argent. Bien que devant faire face à la concurrence de l'Unreal Engine développé par Epic Games, l'id Tech 3 reste l'un des moteurs de jeu les plus populaire de l'époque et est donc utilisé pour de nombreux jeux vidéo publiés au début des années 2000, incluant notamment American McGee's Alice, Call of Duty ou Jedi Knight II: Jedi Outcast.

En 2005, l'id Tech 3 est mis sous licence GPL par id Software.

Quake Live[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Quake Live.

En 2007, id Software annonce être en train de développé une version de Quake III Arena jouable via navigateur web. Celle-ci est disponible en version bêta à partir de 2009 avant d'être publié le 6 août 2010. Avec la sortie de Quake Live, il devient alors possible de jouer à Quake III gratuitement via un navigateur après le téléchargement d'un simple programme. Depuis le 7 novembre 2013, le support des navigateurs a cependant été abandonné, Quake Live devenant alors un stand alone fonctionnant sous Windows et disponible en téléchargement.

Suite[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Quake 4 et Enemy Territory: Quake Wars.

Après la sortie de Quake III et de Quake III Team Arena, id Software se concentre sur le développement d'une nouvelle génération de moteur de jeu, baptisé id Tech 4, dont ils font la démonstration avec la publication de Doom 3 en 2004[19]. Ils confient ensuite le développement d'un nouveau Quake au studio Raven Software. Baptisé Quake 4, ce dernier est publié en 2005 et propose une véritable campagne solo, son mode multijoueur étant en revanche très proche de celui de Quake III[20].

L'id Tech 4 est ensuite utilisé par Splash Damage pour le développement de Enemy Territory: Quake Wars qui sort en 2007[21].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jeff Gerstmann, « Test de Quake III Arena », sur Gamespot.com,‎ .
  2. (fr) Ackboo, « Quake 3 Team Arena », Joystick, no 123,‎ , p. 92-94.
  3. (en) Mat, « Quake 3 Arena: id's latest reviewed », sur Eurogamer.com,‎ .
  4. (fr) David Le Roux, « Test : Quake III Arena », sur Gamekult.com,‎ .
  5. (en) Johnny B, « Quake III Arena Review », sur GameRevolution.com,‎ 1er décembre 1999.
  6. (en) Jeff Gerstmann, « Quake III Arena Review », sur Gamespot.com,‎ .
  7. (fr) Frédéric Pam, « Quake III Arena: God save l’arène », Gen4, no 131,‎ , p. 98-106.
  8. (en) Tal Blevins, « Quake III: Arena - Gib it to me all night long, baby », sur IGN.com,‎ .
  9. (fr) « Test de Quake III Arena », sur jeuxvideo.com.
  10. (fr) Ackboo, « Quake III Arena », Joystick, no 111,‎ .
  11. (en) Tom Bramwell, « Quake III Arena », sur Eurogamer.com,‎ .
  12. (fr) Karim Benmeziane, « Test : Quake III Arena (DC) », sur Gamekult.com,‎ .
  13. (en) Jeff Gerstmann, « Quake III Arena Review (DC) », sur Gamespot.com,‎ .
  14. (en) Brandon Justice,, « Quake III Arena : Sega delivers yet another AAA online title with the hardest-hitting console FPS ever », sur IGN.com,‎ .
  15. (fr) « Test de Quake III Arena (DC) », sur jeuxvideo.com.
  16. (en) Jeff Gerstmann, « Quake III Revolution (PS) », sur Gamespot.com,‎ .
  17. (en) Douglass Perry, « Quake III Revolution : Meet the new boss, same as the old boss. Id's rip-roaring FPS takes the PS2 throne », sur IGN.com,‎ .
  18. (fr) Rahan, « Quake III Revolution », Joypad, no 108,‎ .
  19. (en) Greg Kasavin, « Doom 3 Review », sur Gamespot.com,‎ .
  20. (en) Jeff Gerstmann, « Quake IV Review », sur Gamespot.com,‎ .
  21. (en) Kevin VanOrd, « Enemy Territory: Quake Wars Review », sur Gamespot.com,‎ .

Liens externes[modifier | modifier le code]