Quai d'Orsay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Quai d'Orsay (homonymie).
7e arrt
Quai d'Orsay
Quai d'Orsay en direction du pont Alexandre-III
Quai d'Orsay en direction du pont Alexandre-III
Situation
Arrondissement 7e
Quartier Invalides, Gros-Caillou
Début Pont de la Concorde et rue Aristide-Briand
Fin Pont de l'Alma et place de la Résistance
Morphologie
Longueur 1 270 m
Largeur 29 m
Historique
Création 1705
Dénomination Décret du 11 mars 1808
1815
Ancien(s) nom(s) Quai Bonaparte, quai de la Grenouillère
Géocodification
Ville de Paris 6874
DGI 6952

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Quai d'Orsay
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

48° 51′ 46″ N 2° 18′ 57″ E / 48.86278, 2.31596

Le quai d’Orsay est un quai situé sur la rive gauche de la Seine dans le 7e arrondissement de Paris, allant du pont de la Concorde au pont de l'Alma.

Description[modifier | modifier le code]

Il désigne communément, par métonymie, le ministère des Affaires étrangères, qui y a son siège au no 37, dans un hôtel construit expressément pour abriter l’institution au milieu du XIXe siècle. Dans ce cas on écrit « Quai d’Orsay » avec une majuscule et l’on dit aussi « le Quai ».

Le palais Bourbon, siège de l’Assemblée nationale, ainsi que l’hôtel de Lassay, résidence officielle du président de cette dernière, se trouvent également sur ce quai à proximité immédiate du Ministère.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le quai vers 1920 (tableau d'Eugène Galien-Laloue)

Le quai d’Orsay doit son nom à Charles Boucher, seigneur d’Orsay, conseiller au parlement de Paris, qui était prévôt des marchands de Paris lorsque les travaux du quai furent engagés en 1707.

En 1941, une partie du quai d’Orsay a pris le nom de quai Branly (arrêté du 30 janvier 1941).
En 1947, une autre partie du quai d’Orsay a pris le nom de quai Anatole-France.

Sites particuliers[modifier | modifier le code]

  • no  37: Le Ministère des Affaires étrangères
  • no  53 : Immeuble de style Art-Déco, construit de 1933 à 1937 par l'architecte Raymond Boudier pour le compte de la Régie des Tabacs (SEITA), ferroneries de style Art-Déco, frises ornant les murs extérieurs représentant le travail du tabac. (en retour sur la rue Surcouf. Quatre grosses colonnes en façade devant la porte principale qui est en verre et fer forgé
  • no  55 : Immeuble construit en 1913 par l'architecte Louis-Hippolyte Boileau et le sculpteur Léon Binet. Porte d'entrée en vitre et fer forgé avec des oiseaux forgés. Au fronton, nid dans un arbre en fleurs, avec le mâle et la femelle entourant la couvée. Au quatrième étage de chaque côté des fenêtres paons en bas-relief, avec frise de fleurs. Au cinquième étage de chaque côté des fenêtres d'une grande baie vitrée, oiseaux avec fleurs et rosaces. Retour de l'immeuble sur la Avenue Sully-Prudhomme, façade avec paons et au premier étage un couple de faisans et leur nichée.
  • no  44: Jean Giraudoux y meurt en 1944
  • no  65 : l'église américaine de Paris fut la première église américaine située hors des Etats-Unis ; sa construction commença dès 1814 et le bâtiment fut livré au culte en 1857.
Plaque au n°89

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]