Qu'aiti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carte du Protectorat d'Arabie du Sud
Drapeau

Qu'aiti (en arabe: قعيطي), ou Qu'aiti du Hadramaout (en arabe: الدولة القعيطية الحضرمية) ou encore Qu'aiti de Shihr et Mukalla (en arabe: سلطنة القعيطي في الشحر و المكلا), était un sultanat du sud de la péninsule arabe dans la région de l'Hadramaout, sur le territoire actuel du Yémen[1].

Sa capitale était Al Mukalla. Il était divisé en six provinces : al-Mukalla, Ash Shihr, Shibam, Du'an, la province de l'Ouest et Hajar. Il incluait une grande part de la côte de l'Hadramaout sur le Golfe d'Aden, dont Shihr.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les Qu'aitis sont les descendants d'Umar bin Awadh al Qu'aiti, devenu djémadar dans les forces armées de l'État du Nizam d'Hyderabad (aujourd'hui en Inde), qui a ravi la ville de Shibam à ses rivaux Kathiris en 1858. Ils ont ensuite conquis Ash Shihr en 1866 et Al Mukalla en 1881, remplaçant globalement les Kathiris pour le contrôle de la majorité de la côte de l'Hadramaout sur ​​le golfe d'Aden. Le sultanat, fondé en 1881 par fusion des anciens États de Shihr et Mukalla, conclut des traités avec le Royaume-Uni et fait alors partie du Protectorat d'Aden[2]. Il devient un sultanat en 1902, les titres des dirigeants des deux États précédents étant jemadar. L'État Quaiti de Shihr et Mukalla décline en 1962 l'offre de rejoindre la Fédération d'Arabie du Sud, et choisit de demeurer au sein de ce qui est alors rebaptisé Protectorat d'Arabie du Sud.

Malgré les promesses d'un référendum de l'ONU pour aider à déterminer l'avenir de l'État Qu'aiti en Arabie du Sud, le 17 septembre 1967, les forces communistes envahissent le royaume, et, en novembre 1967, l'ancien état est intégré de force, sans référendum, dans le Yémen du Sud, communiste. Le Yémen est réunifié en 1990, et devient la République du Yémen.

Liste des sultans[modifier | modifier le code]

Umar bin-Awad al-Quaiti (au pouvoir en 1922-36)
  1. HRH Sultan Abdullah bin Omer Al Quaiti - au pouvoir en 1882-1888
  2. HRH Sultan Awadh I bin Omar Al Qu'aiti – au pouvoir en 1902–1909
  3. HRH Sultan Ghalib I bin Awadh Al Qu'aiti – au pouvoir en 1909–1922
  4. HRH Sultan Omar bin Awadh Al Qu'aiti – au pouvoir en 1922–1936
  5. HRH Sultan Awadh II bin Saleh al Qu'aiti – au pouvoir en 1956–1966, a épousé Salma, puis Fatima, puis la princesse Sahibzadi Nazirunissa Begum, (petite-fille de 6ème Nizam Mahbub Ali Pacha), fille de Nazir Nawaz Jung, (fils d'Amir-e-Paigah (Viqar-ul-Omra), Sultan-ul-Mulk, et de la princesse Shahzadi Saheba Dawoodunisssa Begum), et enfin a épousé Amina, dont sont issus :
    1. HRH Sultan Ghalib II bin Awadh al Qu'aiti
    2. HH Princess Saleha bint Awadh al Qu'aiti
    3. HH Prince Umar bin Awadh al Qu'aiti
  6. HRH Sultan Munassar bin Abdullah Al Quaiti, Dawlah
  7. HRH sultan Hussain bin Abdullah Al Quaiti

Institutions[modifier | modifier le code]

Timbres postaux d'Aden à l'effigie de Sultan Saleh :

Le dernier sultan, Ghalib II bin Awadh al-Qu'aiti, est né à Londres en 1948 et n'a régné qu'un an, à partir de 1966, avant la disparition du sultanat.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr)« Ancien Yémen du Sud », sur yemen.web.free.fr (consulté en 4 octobre 2010)
  2. (fr)« Protectorat d'Aden », sur drapeaufree.free.fr (consulté en 4 octobre 2010)

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]