Qousseir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Qousseir
(ar) القصير (en) Al-Qusayr
Administration
Pays Drapeau de la Syrie Syrie
Muhafazah (محافظة) Homs
Démographie
Population 29 818 hab. (2004)
Géographie
Coordonnées 34° 30′ 43″ N 36° 34′ 35″ E / 34.511944444, 36.57638888934° 30′ 43″ Nord 36° 34′ 35″ Est / 34.511944444, 36.576388889  
Altitude 540 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Syrie

Voir sur la carte Syrie administrative
City locator 14.svg
Qousseir

Qousseir (en arabe : القصير ; en anglais : Al-Qusayr) est une ville de l'ouest de la Syrie, faisant partie du Gouvernorat de Homs, située à environ 35 km au sud de Homs, à 540 mètres d'altitude, dans une région montagneuse dominant la frontière avec le Liban, à 15 km au sud-ouest. Sa population, à majorité musulmane, avec une importante minorité chrétienne, était en 2004 de 29 818 habitants d'après le recensement syrien. Qousseir est une capitale de district, et le centre administratif d'un sous-district de 60 localités, pour une population totale de 107 470 en 2004[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Qousseir est la ville moderne la plus proche de la ville antique de Qadesh (sur le site actuel de Tell Nebi Mend), du nom de la déesse Qadesh, déesse de la beauté, au nord, qui domine la plaine à l'est du fleuve Oronte, sur laquelle les historiens situent la plus grande bataille de chars de l'antiquité, la Bataille de Qadesh, en mai 1274 avant J.-C. qui a opposé l'armée égyptienne de Ramsès II et celle de l'empire hittite d'Anatolie de Muwatalli II.

Le géographe arabe Yaqout al-Rumi a visité la ville au début du XIIIe siècle, pendant le règne de la dynastie ayyoubide, et a noté que Qousseir possédait un grand caravansérail et était entouré de jardins[2].

Pendant la conquête du Levant par la dynastie de Méhémet Ali d'Égypte en 1832, le chef Ibrahim Pacha était stationné à Qousseir. Après le retrait de l'armée, plusieurs familles égyptiennes sont restées dans la ville à cause de son climat et de son agriculture. La région produisait des olives, des pommes, des abricots, du blé, de l'orge et des pommes de terre[3].

Guerre civile syrienne[modifier | modifier le code]

En 2012, la ville est conquise par la Brigade Omar al-Farouq, de l'Armée syrienne libre, repliée de Homs, soutenue par le Fatah al-Islam.
En mai 2013, la ville est assiégée par l'armée arabe syrienne, soutenue par le Hezbollah.
Le 5 juin 2013, les médias officiels annoncent la défaite des rebelles et le contrôle de la ville par l'armée arabe syrienne[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ar) Recensement général de la population et du logement 2004. Bureau central des statistiques de Syrie. Gouvernorat de Homs.
  2. (en) Guy le Strange, Palestine Under the Moslems: A Description of Syria and the Holy Land from A.D. 650 to 1500, 1890, Committee of the Palestine Exploration Fund, p.489 http://www.archive.org/details/palestineundermo00lestuoft
  3. (en) Yusef, Danny. The City of al-Qusayr - Daughter of the Orontes. E-Homs. E-Syria. 2008-12-27.
  4. Syrie : le bastion rebelle de Qousseir est tombé, article publié sur le site du Parisien, le 5 juin 2013

Sur les autres projets Wikimedia :