qmail

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
qmail
Développeur Daniel J. Bernstein
Dernière version 1.03 ()
Version avancée netqmail 1.06 ()
Écrit en C
Environnement Systèmes Unix
Type Serveur de messagerie électronique
Licence Domaine public[1]
Site web http://cr.yp.to/qmail.html

qmail est un serveur de messagerie électronique (Mail Transport Agent) pour Linux et autres dérivés d'Unix, créé par le cryptologue Daniel J. Bernstein. Il permet de mettre en place un service SMTP (Simple Mail Transfert Protocol) permettant l'envoi de courriels.

qmail a la même utilité que sendmail ou encore postfix et exim, mais il possède une architecture modulaire et est très sécurisé.

Historique[modifier | modifier le code]

Au départ, qmail était disponible gratuitement, le code était accessible et tout le monde avait l'autorisation de redistribuer les sources. En revanche, il était interdit de redistribuer une version compilée de qmail (même si des modifications avaient été effectuées). Cette restriction a eu pour conséquence que qmail n'incorporait pas en standard des fonctionnalités courantes ce qui rendait presque obligatoire le fait d'appliquer des patchs pour que le logiciel fonctionne correctement. Ces patchs devant être appliqués rendaient l'installation difficile, c'est pourquoi netqmail, une distribution de qmail contenant les patchs nécessaires à un bon fonctionnement était né.

La version 1.03 de qmail est cependant maintenant dans le domaine public, il s'agit donc d'un logiciel libre[2].

Interface[modifier | modifier le code]

Le portail Qmailadmin permet sur un navigateur web de créer ou supprimer des boites mails, des redirections ou des emails robots. Par contre Qmail n'offre pas de webmail pour lire et envoyer ses messages. Toutefois SqWebMail peut jouer ce rôle en complément.

Notes et références [modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]