Qabala (raion)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Qabala (homonymie).
Qəbələ
Image illustrative de l'article Qabala (raion)
Administration
Pays Drapeau de l'Azerbaïdjan Azerbaïdjan
Centre administratif Qabala
Démographie
Population 95 600 hab. (2011)
Densité 62 hab./km2
Géographie
Coordonnées 40° 58′ 53″ N 47° 50′ 45″ E / 40.981388888889, 47.84583333333340° 58′ 53″ Nord 47° 50′ 45″ Est / 40.981388888889, 47.845833333333  
Superficie 155 000 ha = 1 550 km2

Qəbələ ou Qabala est un raion d’Azerbaïdjan.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au XVIIIe siècle, un petit pays féodal s’est formé sur le territoire de Qabala — Sultanat de Koutkashen. Bientôt, Koutkashen est entré au khanat de Shéki. Qabala était dirigé de la part des naïbes, nommés par les khans de Shéki. Beaucoup de monuments architecturaux, historiques et culturels, sont conservés dans la ville : mosquée du XIXe siècle dans le village de Boum ; temple albanais des IV-VIII siècles dans le village Beuyuk Amili ; forteresse Ustadjan des IX-XIV siècles au sud-ouest du village Bayramkokhali ; mosquée Haji-Garib et une église albanaise Tchotari dans le village Nidj ; Mausolée des cheykhs Badreddin et Mansour dans le village Khazra ; mausolée du XVIIe siècle à Shéfili, ainsi que les tombeaux des personnes considérées comme saintes et nobles de leur vivant. C’étaient Shikh-baba à Khamzelli au XVI siècle, Komrad au sommet de la montagne Komrad[1]. Après la suppression du khanat de Shéki, Koutkashen était inclus au departement de Shéki. La région de Koutkashen a été fondée en 1930. Le nom de la région a été changé en mars 1991, on a restauré l’ancien nom de Gabala[2].

Population[modifier | modifier le code]

La population totale de la région est de 95 917 d’habitants. L’espérance de vie est de 70 ans. La composition ethnique est la suivante : 75 481 d’Azerbaïdjanais (77 %), 16 433 de Lezguiens (16,4 %), 3 741 d’Udines (4,9 %) 139 de Turcs (0,21 %), 89 de Russes, 34 d’autres[3].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]