QGIS

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis QGis)
Aller à : navigation, rechercher
QGIS
Image illustrative de l'article QGIS
Logo

QGIS 2.2
QGIS 2.2

Développeur Communauté QGIS
Version avancée 2.4[1] (27 juin 2014)
Environnement Microsoft Windows, GNU/Linux, Mac OS X, BSD, Android
Langue multilingue (dont le français)
Type SIG
Licence GNU GPL[1]
Site web http://qgis.org/
Une table d'attributs des données d'OpenStreetMap (ici pour L'Île-d'Yeu). QGIS permet de séparer ces données par géotag.

QGIS est un logiciel SIG (système d'information géographique) libre multiplate-forme publié sous licence GPL[1]. Le développement a débuté en mai 2002 et est sorti en tant que projet sur SourceForge en juin 2002[2]. Il était également appelé Quantum GIS jusqu'à la version 1.9. La version 2.4 est sortie en juin 2014.

Via la bibliothèque GDAL[3], il gère les formats d’image matricielles (raster) et vectorielles, ainsi que les bases de données[4].

QGIS fait partie des projets de la Fondation Open Source Geospatial[5].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

L’une des caractéristiques de QGIS est de l'utiliser comme interface graphique du SIG GRASS[8]. Il est ainsi possible d'utiliser toute la puissance d’analyse de ce logiciel dans un environnement de travail plus convivial. Les fonctionnalités GRASS sont optionnelles, et passent par un module d'extension (plugin).

Par ailleurs, Quantum GIS dispose - par défaut - de nombreux modules, dont:

  • Un module de lecture/écriture de données GPS[9], basé sur le programme gpsbabel
  • Un module de géoréférencement, qui permet de « caler » une image (vue aérienne, typiquement) dans un référentiel terrestre[10].

En outre, depuis la version 0.9, il possède un vrai moteur de scripts basé sur Python[11]. Ceci permet tout à la fois de créer des modules plus simplement qu'en C++, mais aussi de construire de véritables applications. Cette possibilité passe par PyQt, le pont entre Python et la bibliothèque graphique Qt4[12].

Serveur cartographique Qgis-Server[modifier | modifier le code]

Depuis la version 1.6, le serveur cartographique Qgis-Server est fourni nativement avec Quantum GIS[13].. Il s'agit d'un serveur cartographique libre comparable aux solutions MapServer, GeoServer ou Mapnik. Son gros avantage est de s'appuyer sur le rendu du logiciel bureautique et donc de permettre la configuration de toutes les caractéristiques de ses cartes directement avec Quantum GIS : symbologie, étiquettes, seuils d'échelle, etc. Cela permet de faciliter le travail de configuration et d'éviter l'écriture de fichiers de configuration à la main comme dans le cas des autres serveurs cartographiques.

Références et sources[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Découvrez QGIS » (consulté le 15 février 2014)
  2. « QGIS Documentation, Avant propos » (consulté le 15 février 2014)
  3. (en) « Software Using GDAL » (consulté le 15 février 2014)
  4. a et b « QGIS Documentation, Formats de donnés gérés » (consulté le 15 février 2014)
  5. (en) « The Open Source Geospatial Foundation... » (consulté le 15 février 2014)
  6. « QGIS Documentation, Les données vectorielles » (consulté le 15 février 2014)
  7. « QGIS Documentation, Les données raster » (consulté le 15 février 2014)
  8. (en) « QGIS GRASS Cookbook » (consulté le 15 février 2014)
  9. « Documentation QGIS, Extension GPS » (consulté le 15 février 2014)
  10. « Géoréférencer une image raster avec QGIS » (consulté le 15 février 2014)
  11. « Développement PyQGIS - Livre de recettes » (consulté le 15 février 2014)
  12. « PyQt » (consulté le 15 février 2014)
  13. « QGIS Server » (consulté le 15 février 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]