QF-Test

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
QF-Test
Développeur Quality First Software GmbH
Dernière version 4.02, octobre 2014
Environnement Java
Type Outil pour l’automatisation de tests (IHM)
Licence commercial
Site web Site officiel

QF-Test (le successeur de qftestJUI, disponible depuis 2001) de la société Quality First Software est un outil logiciel professionnel propriétaire multiplateforme pour l'automatisation des tests GUI (interface graphique) limitée à Java Swing, SWT, plugins Eclipse et applications RCP, les applets Java, Java Web Start et ULC et aussi l'automatisation de test des site-web static et dynamic (HTML et AJAX-Frameworks comme ExtJS, GWT, GXT, RAP, Qooxdoo, RichFaces, Vaadin, PrimeFaces et ZK). La version 4.0 ajoute support pour JavaFX, le Browser Chrome (Windows) et le AJAX-Framework jQuery UI.

Description[modifier | modifier le code]

QF-Test permet de faire des tests de non-régression et des tests de charge. Il s’exécute sur Windows et la plupart des systèmes Unix. L’application commerciale est principalement utilisée par des testeurs et des développeurs dans le domaine de l’Assurance Qualité. Depuis fin 2008 une extension web pour tester des GUI à la base des Browser (Internet Explorer et Mozilla Firefox) est disponible.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

QF-Test supporte des structures dynamiques complexes comme des arborescences et des tableaux, offrent l’identification fiable de composants et d’interfaces utilisateur intuitives (comme par exemple connu avec les lecteur cd). La fonction de capture/rejeu permet aux débutants de trouver une introduction rapide dans le testing. La modularisation permet de structurer et simplifier des tests importants. Pour l’utilisateur expérimenté, qui a besoin plus de contrôle sur l'application testé, l’outil offre un accès aux structures internes du programme au travers de Jython, l’implémentation Java du langage Python, et Groovy.

Entre autres, il est possible de faire exécuter les tests en mode batch ce qui permet d'executer des tests sans surveillance, puis générer des rapport en format XML, HTML ou JUnit. Ainsi l’outil peut être intégré sans effort dans une gestion de tests existante ou un framework de test/build comme Jenkins, Ant ou Maven.

QF-Test offre le support pragmatique de la gestion de tests de petite envergure (incluant de différents types de rapports) et il existe même une intégration avec HP Quality Center, Imbus TestBench, QMetry, SQS-Test/Professional Suite et TestLink. Un mode particulier (Daemon) permet l'exécution des tests distribués.

Une gestion des dépendances entièrement automatisée tient compte des pré et post conditions et aide à isoler les cas-tests. On peut exécuter des tests orientés données sans le recours au scripting, un débogueur de test intégré permet le stepping arbitraire et l'édition de variables à l'exécution. En outre, le glisser-déposer est supporté par QF-Test.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes / Références[modifier | modifier le code]

  • Page QFS en Anglais
  • Article "QF-Test Web 3.0 - Stand-alone test" (version PDF) de Tim Kaufmann, dans Internet Magazin 2/09
  • Article "Project-Based Test Automation" (version PDF) de David Harrison, dans Testing Experience Magazine 2, juin 2009
  • Automated Functional Testing for Java-Swing [«L’automatisation de tests fonctionnels des applications écrites en Java Swing»], David Harrison, publié chez l'auteur, 2009 (ISBN 978-1-4092-9068-1)