Pyramide de Ball

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pyramide de Ball
Ball's Pyramid (en)
Vue aérienne de la pyramide de Ball.
Vue aérienne de la pyramide de Ball.
Géographie
Pays Drapeau de l'Australie Australie
Archipel Île Lord Howe
Localisation Mer de Tasman (océan Pacifique)[1]
Coordonnées 31° 45′ 21″ S 159° 15′ 04″ E / -31.7558, 159.251 ()31° 45′ 21″ S 159° 15′ 04″ E / -31.7558, 159.251 ()  
Point culminant Pyramide de Ball[1] (562 m)
Géologie Neck
Administration
Territoire non-incorporé Lord Howe
Démographie
Population Aucun habitant (2009)
Autres informations
Fuseau horaire UTC+10:30

Géolocalisation sur la carte : Océanie

(Voir situation sur carte : Océanie)
Pyramide de Ball
Pyramide de Ball
Îles d'Australie

La pyramide de Ball, en anglais Ball's Pyramid, est une île australienne située dans la mer de Tasman, au sud-est de l'île Lord Howe[1]. Il s'agit d'un neck, les restes érodés d'une cheminée volcanique, culminant à 562 mètres d'altitude[1] et d'une longueur d'environ 1100 mètres.

Géographie[modifier | modifier le code]

La pyramide de Ball est située dans la mer de Tasman, au large des côtes de la Nouvelle-Galles du Sud, à environ vingt kilomètres au sud-est de l'île Lord Howe, l'île la plus proche à laquelle elle est rattachée administrativement[1]. Deux récifs, Observatory Rock et Wheatsheaf Islet, se situent respectivement à 800 mètres à l'ouest-nord-ouest et à 800 mètres à l'ouest-sud-ouest et un troisième îlot, Southeast Rock, est distant de 3,5 kilomètres en direction du sud-est. Géologiquement, la pyramide de Ball fait partie du plateau de Lord Howe, un prolongement du Zealandia. La pyramide, de même que les autres îlots de l'île Lord Howe, est incluse dans un parc marin protégé inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

La pyramide de Ball se présente sous la forme d'un piton rocheux dénudé culminant à 562 mètres d'altitude et allongé sur environ 200 mètres ce qui fait d'elle le stack volcanique le plus haut du monde. L'île et les récifs proches constituent les restes érodés d'un volcan bouclier vieux de sept millions d'années.

L'île est dépourvue de végétation à l'exception d'un individu de Melaleuca situé à cent mètres au-dessus de la mer. Ce buisson constitue l'habitat d'une petite population de 24 Dryococelus australis, un phasme considéré comme éteint depuis 1930 mais redécouvert en 2001 au cours d'une campagne scientifique. Ce petit écosystème réussi à survivre grâce à de l'eau douce qui s'accumule dans une crevasse du rocher.

Histoire[modifier | modifier le code]

La pyramide de Ball a été découverte en 1788 par le lieutenant Henry Lidgbird Ball qui lui a donné son nom, mais il faut attendre 1882 pour que le premier homme y pose le pied, lorsque le géologue australien Henry Wilkinson y débarque.

La première ascension réussie de la pyramide le 14 février 1965 est l'œuvre d'une équipe d'alpinistes australiens de Sydney composée de Bryden Allen, John Davis, Jack Pettigrew et David Witham[2]. L'année précédente, une tentative d'ascension de la pyramide avait échoué lorsque les membres de l'expédition étaient tombés à cours de vivre et d'eau le cinquième jour. Dick Smith, qui avait participé à cette escalade, retente une nouvelle fois l'ascension, cette fois-ci avec succès, en 1979. Avec deux autres compagnons, ils plantent au sommet un drapeau de la Nouvelle-Galles du Sud et revendiquent l'île au profit de cet État australien.

En 1982, l'ascension de la pyramide est interdite et quatre ans après, l'interdiction est étendue à l'île dans son intégralité. Néanmoins, depuis 1990, il est permis sous certaines conditions d'entreprendre l'ascension. Ce fut le cas en 2001 lorsqu'une équipe de scientifiques débarque sur l'île afin d'y effectuer un inventaire faunistique et floristique au cours duquel ils découvrent une toute petite population de Dryococelus australis, un phasme considéré comme éteint depuis 1930.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]