Pushing Daisies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pushing Daisies

alt=Description de l'image Logo-pushing-daisies.png.
Titre original Pushing Daisies
Genre Série tragi-comique,
fantastique
Création Bryan Fuller
Acteurs principaux Lee Pace
Anna Friel
Chi McBride
Swoosie Kurtz
Ellen Greene
Kristin Chenoweth
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine ABC
Nb. de saisons 2
Nb. d'épisodes 22
Durée 42 minutes
Diff. originale 3 octobre 200713 juin 2009

Pushing Daisies est une série télévisée américaine en 22 épisodes de 42 minutes créée par Bryan Fuller, dont 19 épisodes ont été diffusés entre le 3 octobre 2007 et le 17 décembre 2008 sur le réseau ABC. Les trois derniers épisodes ont été diffusés au Royaume-Uni en avril 2009 sur ITV avant leur diffusion après-saison en juin 2009 sur ABC.

En Belgique, la série est diffusée dès le 29 septembre 2008 sur Be TV ; en France, depuis le 27 novembre 2008 sur Canal+ et sur NRJ 12 depuis le 25 janvier 2011[1]; au Québec, du 8 décembre 2008 au 18 décembre 2008 sur TQS; en Suisse depuis le 21 mars 2011 sur TSR2.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Ned est un pâtissier qui a un don exceptionnel : il peut ramener à la vie tout être vivant mort, qu'il s'agisse d'un animal, d'une plante ou d'un humain, simplement en le touchant. Mais, si Ned le touche une seconde fois, la vie s'envole de nouveau et pour toujours.

Cependant, l'équilibre naturel entre vie et mort doit être respecté : si le revenant[2] est encore en vie passé une minute, un autre être doit mourir à sa place. La règle étant que la Mort reprend une vie équivalente à celle que Ned vient de récupérer : ainsi, un être humain pour un autre être humain, un écureuil pour un oiseau, une fraise pour une pêche... Une conséquence de ce retour à la vie est que le revenant ne vieillit plus, ou du moins plus lentement que la normale[3].

Emerson Cod, un détective privé, s'est retrouvé par hasard témoin du don de Ned et ils sont depuis devenus partenaires : Ned ramène à la vie les personnes assassinées pour leur demander qui les a tuées, puis, avant qu'une minute ne se soit écoulée, Ned les replonge dans la mort. Une fois l'identité du criminel connue, Ned et Emerson peuvent empocher la récompense.

Un jour, une affaire d'Emerson concerne Charlotte « Chuck » Charles, le premier amour de Ned, qui a été assassinée. Après l'avoir ramenée à la vie, Ned ne peut se résoudre à la toucher à nouveau et la laisse demeurer en vie. Hélas, il se condamne par là même à aimer Charlotte à distance, une obligation bien difficile à supporter.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

Personnages récurrents[modifier | modifier le code]

Source V. F. : Doublage Séries Database[4]

Production[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

La série a reçu le feu vert de la chaîne ABC qui lui a commandé 13 épisodes le 11 mai 2007, puis toute une saison le 23 octobre 2007[5],[6]. Cependant, seuls les scripts des neuf premiers épisodes étaient achevés lorsque la grève des scénaristes a commencé[7]. Selon certaines sources, Bryan Fuller aurait effectué des changements de dernière minute dans le neuvième épisode afin que celui-ci puisse servir de final à la saison[8].

À cause de la grève des scénaristes, seuls neuf épisodes sur les vingt-deux prévus seront réalisés. Plutôt que de continuer la première saison, les scénaristes prévoyaient de reprendre avec la production d’une seconde saison, de mars à juin 2008. Quand l’audience de la série a commencé à décliner, ABC a préféré ne pas commander, pour la seconde saison, d’autres épisodes que les treize initialement prévus[9]. Le 20 novembre 2008, le créateur Bryan Fuller a confirmé que la série Pushing Daisies avait été annulée[10], la diffusion aux États-Unis a été interrompue le 17 décembre 2008, alors qu'il restait trois épisodes non diffusés. Ces derniers seront diffusés au printemps 2009, dans un premier temps en Angleterre sur ITV1, puis sur ABC un mois plus tard[11].

Le réalisateur de la série, Bryan Fuller, voulait à la base faire de Pushing Daisies une série dérivée de la série Dead Like Me[12].

Aspect visuel[modifier | modifier le code]

Le caméraman Micheal Weaver a déclaré dans Variety que les producteurs et lui avaient décidé que les effets visuels devraient faire ressentir « une atmosphère située entre Amélie Poulain et un film de Tim Burton – quelque chose de grand, clair et plus grand que la vie »[13].

On retrouve des caractéristiques du livre de contes dans l’esthétique de la série : des figures circulaires, une certaine symétrie et des imprimés présents en grand nombre – sur les murs, les meubles et même les habits qui ont souvent des couleurs vives et éclatantes[14].

La série utilise de nombreux décors mats, des images de synthèse et des techniques comme l’incrustation[15],[16].

Les automobiles que l’on aperçoit dans la série sont souvent des voitures d’époque en état neuf, bien que quelques voitures soient plus récentes. Emerson conduit une Lincoln Continental neuve qui date du milieu des années 60, et Ned une Mercedes-Benz W108. D’autres personnages conduisent des véhicules vieux de plusieurs décennies, et l’on peut voir dans plusieurs scènes des tramways à l’ancienne.

Musique[modifier | modifier le code]

La musique originale de la série est composée et arrangée par Jim Dooley. Les six premières minutes de l’épisode-pilote de la série « Mise en bouche » ont été composées par Blake Neely. Kristin Chenoweth et Ellen Greene ont toutes les deux de l’expérience dans le milieu des comédies musicales et jouent des scènes musicales dans quelques épisodes[17],[18].

Épisodes[modifier | modifier le code]

Première saison (2007)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saison 1 de Pushing Daisies.
  1. Mise en bouche (Pie-lette)
  2. Faux-semblant (Dummy)
  3. Croque la mort (The Fun in Funeral)
  4. Pigeonnade (Pigeon)
  5. Remise en selle (Girth)
  6. Chiennes de garde (Bitches)
  7. L’odeur du succès (Smell of Success)
  8. Douces amertumes (Bitter Sweets)
  9. Les bonshommes de neige (Corpsicle)

Deuxième saison (2008)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saison 2 de Pushing Daisies.
  1. Miel ! (Bzzzzzzzzz!)
  2. Quel cirque ! (Circus, Circus)
  3. Des sœurs et des truffes (Bad Habits)
  4. Amitié singulière (Frescorts)
  5. Poker mangeur (Dim Sum Lose Some)
  6. Tour de passe-passe (Oh Oh Oh... It's Magic)
  7. Gredin des bois (Robbing Hood)
  8. Concours de chefs (Comfort Food)
  9. La légende de Merle McQuoddy (The Legend of Merle McQuoddy)
  10. Coup de froid (The Norwegians)
  11. Meurtres à l'étalage (Window Dressed to Kill)
  12. Eau trouble (Water & Power)
  13. Le grand splash (Kerplunk)

Le 20 novembre 2008, Bryan Fuller annonce que la série prend fin prématurément après son annulation par ABC. Pour donner une fin correcte à sa série, Bryan Fuller a pris contact avec DC Comics pour terminer la série sous forme de comic. Il annonce également avoir une idée pour adapter la série sous forme de film.

Commentaires[modifier | modifier le code]

Pushing Daisies est par certains aspects (la narration du début et l'ambiance) proche de Dead Like Me, série dont Bryan Fuller est, à l'instar de celle-ci, le créateur.

Le titre de la série vient de l'expression anglaise « to push up daisies » qui se traduirait en français par « manger les pissenlits par la racine ».

Lee Pace, qui interprète le personnage principal, a joué dans la série Wonderfalls dont Bryan Fuller est le cocréateur.

Le pilote de la série a été réalisé par Barry Sonnenfeld, qui est également un des producteurs. Cet épisode a été diffusé illégalement sur Internet le 23 juillet 2007, soit un peu plus de deux mois avant sa première diffusion sur ABC.

Audiences[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Family TV Awards 2007 : Meilleure nouvelle série
  • Satellite Awards 2007 : Meilleure comédie
  • DGA Awards 2008 : Meilleure réalisation à la télévision - série de comédie pour Barry Sonnenfeld, Gabriela Vasquez, Chris Soldo, Greg Hale, Renee Hill-Sweet
  • Rencontres internationales de télévision de Reims 2008 : Meilleure série
  • Emmy Awards 2008 : Meilleure réalisation pour une série comique pour Barry Sonnenfeld dans l'épisode Mise en bouche
  • Emmy Awards 2009 : Meilleure actrice dans un second rôle dans une série comique pour Kristin Chenoweth

Nominations[modifier | modifier le code]

  • Satellite Awards 2007 : Meilleure actrice dans une série, comédie ou comédie musicale télévisée pour Anna Friel
  • Satellite Awards 2007 : Meilleur acteur dans une série, comédie ou comédie musicale télévisée pour Lee Pace
  • Young Artist Awards 2008 : Meilleure performance dans une série télévisée (acteur de 10 ans ou moins) pour Field Cate
  • People Choice Awards 2008 : Meilleure nouvelle comédie
  • Golden Globe Awards 2008 : Meilleure série, comédie ou comédie musicale à la télévision
  • Golden Globe Awards 2008 : Meilleur acteur dans une série, comédie ou comédie musicale à la télévision pour Lee Pace
  • Golden Globe Awards 2008 : Meilleure actrice dans une série, comédie ou comédie musicale à la télévision pour Anna Friel
  • ASC Awards 2008 : Meilleure réalisation cinématographique dans un téléfilm, une télésuite ou un pilote de série pour l'épisode Mise en bouche
  • WGA Awards 2008 : Meilleure nouvelle série
  • WGA Awards 2008 : Meilleur épisode pour l'épisode Mise en bouche
  • Emmy Awards 2008 : Meilleure réalisation artistique pour une série en caméra unique
  • Emmy Awards 2008 : Meilleure distribution pour une série comique
  • Emmy Awards 2008 : Meilleurs costumes pour une série télévisée pour l'épisode Mise en bouche
  • Emmy Awards 2008 : Meilleure coiffure pour une série en caméra unique pour l'épisode L'Odeur du succès
  • Emmy Awards 2008 : Meilleur acteur principal dans une série comique pour Lee Pace
  • Emmy Awards 2008 : Meilleur maquillage (non prosthétique) pour une série en caméra unique pour l'épisode L'Odeur du succès
  • Emmy Awards 2008 : Meilleure composition musicale pour une série (enregistrement dramatique original) pour l'épisode Pigeonnade
  • Emmy Awards 2008 : Meilleure édition d'image pour une série comique pour l'épisode Mise en bouche
  • Emmy Awards 2008 : Meilleure actrice secondaire dans une série comique pour Kristin Chenoweth
  • Emmy Awards 2008 : Meilleur scénario d'une série comique pour l'épisode Mise en bouche

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La série Pushing Daisies arrive le 25 janvier sur NRJ 12
  2. ou « vivant à nouveau » (« live again »), comme préfère les appeler Ned
  3. Ainsi, le chien de Ned a plus de 22 ans et se porte comme un charme.
  4. a, b, c et d « Fiche de doublage de la série » sur Doublage Séries Database, consulté le 15 janvier 2014
  5. (en) « ABC ADDS 10 NEWCOMERS, RENEWS 'NOTES,' 'ROAD' », The Futon Critic,‎ 11 mai 2007
  6. (en)Michael Ausiello, « Exclusive: Full Season Blossoms for Pushing Daisies », TV Guide,‎ 23 octobre 2007
  7. (en) Peter Sanders, Rebecca Dana, Sam Schechner, « Hollywood Is Going Off Script As Writers Gamble for Digital Pie », The Wall Street Journal,‎ 6 novembre 2007
  8. (en) Michael Ausiello, « Scoop! Daisies, Trees Prep Season Finales », TV Guide,‎ 9 novembre 2007
  9. (en) Josef Adalian, « Death Stalks ABC's 'Pushing Daisies' », TVWeek,‎ 13 novembre 2008
  10. (en) Kristin Dos Santos, « Sources: Daisies, Eli Stone and Dirty Sexy Canceled », E! Online,‎ 20 november 2008
  11. (fr) « ABC diffusera bien les fins de saison de trois séries », sur Serieslive.com,‎ 9 avril 2009 (consulté le 15 mai 2009)
  12. (en) Ed Martin, « Bryan Fuller on Pushing Daisies and Dead Like Me -- Part One », JackMyers.com Media Network,‎ 24 september 2007
  13. (en) Stuart Levine, « Michael Weaver - 10 Cinematographers to Watch », Variety,‎ 31 october 2007
  14. (en) Gaye Birch, « Design Appreciation: the sets of Pushing Daisies », Den of Geek!,‎ 3 août 2009
  15. (en) Bryant Frazer, « Pushing More Daisies in Less Time », Film & Video,‎ 27 September 2007
  16. (en) William Powloski, « Pushing the Limits on Pushing Daisies », Creative COW
  17. (en) « Kristin Chenoweth », Internet Broadway Database
  18. (en) « Ellen Greene », Internet Broadway Database

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]