Pulpe de betterave

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La pulpe de betterave est un sous-produit de l'industrie sucrière dans les régions tempérées. En effet la principale source de sucre alimentaire dans ces régions est la betterave sucrière. Lors de l'extraction du sucre, les racines tubérisées sont rapées grossièrement et le jus sucré est récupéré par osmose. Le résidu riche en cellulose digestible prend le nom de pulpe de betterave et peut être utilisé en alimentation animale pour les ruminants (seuls capables grâce aux bactéries de leur panse de digérer la cellulose).

Il peut être utilisé sous forme de pulpes fraîches riches en eau (15 à 20 % de matière sèche) et doit être en général ensilé ou sous forme de pulpes déshydratées conditionnées en « bouchons » qui peuvent ainsi être incorporées à des aliments composés.

La pulpe de betterave est une excellente source de cellulose digestible et de sucres solubles pour les ruminants. Son utilisation sous forme fraîche pour l'alimentation des vaches laitières dont le lait est transformé en fromage est cependant délicate à cause de la présence fréquente de spores de bactéries butyriques (contamination par la terre et conditions de stockage), facteurs de mauvais goûts et d'éclatement des fromages.

Origine et processus de fabrication[modifier | modifier le code]

La pulpe de betterave est un sous-produit de la fabrication industrielle de sucre ou de bioéthanol à partir de betterave.

Présentation sous différentes formes[modifier | modifier le code]

Pulpe humide ou surpressée[modifier | modifier le code]

Pulpe déshydratée[modifier | modifier le code]

Les ateliers spécialisés dans la déshydratation de la luzerne peuvent élargir leur champs d'activité et leur période de fonctionnement en déshydratant également de la pulpe de betterave[1].

Composition et valeur alimentaire[modifier | modifier le code]

Composition chimique[modifier | modifier le code]

La composition de la pulpe de betterave est très variable d'une pulpe à l'autre, et seule sa teneur maximale en cendres insolubles dans l'acide chlorhydrique est réglementée, et ne doit pas excédée 4,5 % de la matière sèche.

Valeur alimentaire[modifier | modifier le code]

Production et économie[modifier | modifier le code]

Un sous-produit qui reste propriété du planteur[modifier | modifier le code]

La pulpe de betterave a la particularité de rester la propriété du planteur après avoir été obtenue. Cela complique l'accès à ce sous-produit pour les éleveurs qui ne produisent pas de betterave[1].

Utilisation[modifier | modifier le code]

Alimentation des bovins[modifier | modifier le code]

La pulpe permet un apport énergétique important pour un relativement faible encombrement. Elle est principalement valorisée par les bovins en substitution des fourrages. Elle est ainsi largement utilisée à l’engraissement en substitution de l’ensilage de maïs[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « LA A PULPE DE BETTERAVE », Chambre d'Agriculture de Champagne-Ardennes (consulté le 17 août 2012)