Pullulane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pullulane[1]
Pullulane
Identification
No CAS 9057-02-7
No EINECS 232-945-1
PubChem 3763
No E E1204
Apparence Poudre blanche
Propriétés chimiques
Formule brute C37H62O30(C37H62O30)n [2]
Masse molaire[3] 986,8702 ± 0,0429 g/mol
C 45,03 %, H 6,33 %, O 48,64 %,
Propriétés physiques
Solubilité Soluble dans l'eau.
Insoluble dans l'éthanol.
Viscosité dynamique 100180 mm2·s-1 (10 %m à 30 °C)
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le pullulane[4] (ou pullulan[5]) est un polysaccharide (polymère d'ose) constitué d'unités de maltotriose (un triholoside de glucose), aussi connu comme l'α-1,4- ;α-1,6-glucane. Les trois unités de glucose qui composent le maltotriose sont reliés par une liaison osidique du type α-1,4, tandis que les maltotrioses sont connectés entre eux par des liaisons osidiques du type α-1,6[1].

Le pullulane est produit à partir de l'amidon par le champignon Aureobasidium pullulans[6].

En Europe l'usage de pullulane est accepté dans les enveloppes des compléments alimentaires (numéro E1204) présentés sous forme de gélules et de comprimés, ainsi que dans les films comestibles des micro-confiseries destinés à rafraîchir l'haleine[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Comité mixte FAO-OMS d'experts des additifs alimentaires, Monograph of Pullulan (2006).
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. « Noms de catégorie et système international de numérotation des additifs alimentaires », CAC/GL 361989, sur www.codexalimentarius.net, Codex Alimentarius,‎ 1989 (consulté le 14/09/2008), p. 1-35
  4. a et b Parlement européen et Conseil de l'europe, « Directive 2006/52/CE du Parlement européen et du Conseil du 5 juillet 2006 », Journal officiel de l'Union européenne, no L 204,‎ 26/07/2006, p. 10-22 (lire en ligne). [PDF]
  5. (en) Malcolm A. J. Finkelman en Alexander Vardanis, « Pullulan Elaboration by Aureobasidium pullulans Protoplasts. », Appl. Environ. Microbiol., vol. 44,‎ 1982, p. 121–127 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]