Puissance optique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article court présente un sujet plus développé dans : Distance focale.

La puissance optique (aussi appelé puissance dioptrique, puissance réfractive, puissance de focalisation, ou puissance de vergence) est le degré auquel une lentille, miroir, ou tout autre système optique fait converger ou diverger la lumière. Elle est égale au rapport de l'angle sous lequel l’œil voit l'image en sortie du système sur la taille de l'objet dans le cas général (et dépend donc de la conjugaison mais aussi de la position de l’œil). Mais elle est égale à l'inverse de la longueur focale du système dans le cas d'un système afocal[1].

La dioptrie est l'unité de mesure de la puissance optique la plus fréquente[2]. L'unité SI pour une puissance optique est l'inverse du mètre (m−1).

Lorsque l'on accole plusieurs lentilles minces, la puissance optique de la combinaison est approximativement égale à la somme des puissances optiques de chaque lentille. De même, la puissance optique d'une seule lentille est sensiblement égale à la somme de chaque surface. Ces approximations sont fréquemment utilisées en optométrie.

Quand une lentille est plongée dans un milieu ayant un autre indice de réfraction, sa puissance optique et sa longueur focale changent, car lorsque l'écart d'indice du milieu diminue, alors la réfraction est moins forte et la déviation également[3].

Un œil qui a une puissance réfractive trop forte ou trop faible pour focaliser la lumière sur la rétine a un trouble réfractif erreur réfractive. Un œil myope a une puissance trop élevée et donc la lumière est focalisée en avant de la rétine. À l'inverse, un œil hypermétrope a une puissance trop faible et donc, quand l’œil est au repos, la lumière est focalisée en arrière de la rétine. Un œil, avec une puissance réfractive dans un méridien (en) différente de la puissance réfractive dans l'autre méridien, souffre d'astigmatisme. L'anisométropie signifie qu'un œil a une puissance réfractive différente de celle de l'autre œil.

Références[modifier | modifier le code]

  1. John E. Greivenkamp, Field Guide to Geometrical Optics, SPIE,‎ 2004 (ISBN 0-8194-5294-7), p. 7
  2. « L'Optique de A à Z »
  3. « Notions d'optiques pour les astronomes amateurs »

Articles connexes[modifier | modifier le code]