Puimisson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Puimisson
Blason de Puimisson
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Languedoc-Roussillon
Département Hérault
Arrondissement Béziers
Canton Murviel-lès-Béziers
Intercommunalité Communauté de communes des Avant-Monts du Centre Hérault
Maire
Mandat
Claude Delaunay
2014-2020
Code postal 34480
Code commune 34223
Démographie
Gentilé Puimissonnais
Population
municipale
1 017 hab. (2011)
Densité 159 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 26′ 27″ N 3° 12′ 29″ E / 43.4408333333, 3.2080555555643° 26′ 27″ Nord 3° 12′ 29″ Est / 43.4408333333, 3.20805555556  
Altitude Min. 65 m – Max. 137 m
Superficie 6,38 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Puimisson

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Puimisson

Puimisson (en occitan Puègmiçon) est une commune française située dans le département de l'Hérault et la région Languedoc-Roussillon.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte

Puimisson est un petit village situé à 12 kilomètres du Nord de Béziers, direction Bédarieux. Il est situé aux abords de la RD 909 reliant Béziers à Bédarieux. Le village se situe à une vingtaine de kilomètres de la mer et autant de la moyenne montagne appelée « arrière-pays héraultais ». L’environnement est de type méditerranéen avec des collines recouvertes par la garrigue et les vignes. De l’autre côté de la RD909 coule une rivière où s’est développé un bois.

Histoire[modifier | modifier le code]

Puimisson est un ancien castrum situé en bordure de la voie antique Béziers-Lacaune et de l’aqueduc romain qui amenait l’eau à Béziers[réf. nécessaire]. Possession stable du monastère, puis de l’évêché de Saint-Pons-de-Thomières pendant 400 ans[réf. nécessaire], la seigneurie de Puimisson fut érigée en Baronnie vers 1439, lui donnant ainsi accès aux États du Languedoc.

Vie au village[modifier | modifier le code]

Malgré sa petite taille, le village dispose de quelques commerçants et d’un médecin. On retrouve aussi de nombreuses associations tel qu’un club de football, L'association Sportive de Puimisson, de tennis et un comité des fêtes qui s’occupe de l’animation du village.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2014 en cours Claude Delaunay    
mars 2009 mars 2014 Georges Bautte    
mars 2001 mars 2008 Henri Coste DVD  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 017 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
380 357 458 470 475 467 498 500 486
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
526 552 596 631 568 635 568 710 795
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
785 797 789 782 749 770 735 709 731
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
728 721 710 734 738 788 928 1 017 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique

La population du village augmente régulièrement depuis les années 60.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Mont-Rouge, lieu de pèlerinage pour les chrétiens et maison de repos pour les personnes âgées, se situe au sein de ce village. De nombreux étudiants et personnes croyantes s'y rendent pour prier et respecter la religion chrétienne très ancrée dans ce petit village. Le monastère Saint-Joseph de Mont-Rouge abrite la Famille de Saint-Joseph fondée par le Père Verlinde. Une abbatiale cistercienne de style roman en pierre de Beaulieu est en construction jusqu'au 19 Mars 2010, jour de la Saint-Joseph[3].

Personnalités[modifier | modifier le code]

  • Guillaume Durand, né vers 1230 à Puimisson et mort en 1296, évêque de Mende, juriste connu sous le nom de « Speculator ».
  • Guillaume VI Durand, né à une date inconnue à Puimisson et mort en 1330, son neveu et successeur à l'évêché de Mende. Également juriste, il fut ambassadeur auprès du roi de France et des papes en Avignon.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :