Ptychadena mascareniensis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ptychadena mascareniensis

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Ptychadena mascareniensis

Classification selon ASW
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Amphibia
Sous-classe Lissamphibia
Super-ordre Salientia
Ordre Anura
Sous-ordre Neobatrachia
Famille Ptychadenidae
Genre Ptychadena

Nom binominal

Ptychadena mascareniensis
(Duméril & Bibron, 1841)

Synonymes

  • Rana mascareniensis Duméril & Bibron, 1841
  • Rana savignyi Jan, 1857
  • Rana idae Steindachner, 1864
  • Rana nigrescens Steindachner, 1864
  • Rana spinidactyla Cope, 1865
  • Rana marchei Rochebrune, 1885

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Ptychadena mascareniensis est une espèce d'amphibiens de la famille des Ptychadenidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Distribution.

Cette espèce se rencontre en Afrique du Sud, en Angola, au Botswana, au Cameroun, en Côte d'Ivoire, en Égypte, en Éthiopie, au Gabon, au Ghana, en Guinée, en Guinée équatoriale, en Guinée-Bissau, au Kenya, au Liberia, à Madagascar, au Malawi, en Mauritanie, au Mozambique, en Namibie, au Nigeria, en République centrafricaine, en République démocratique du Congo, en République du Congo, au Rwanda, au Sénégal, en Sierra Leone, au Soudan, au Soudan du Sud, en Tanzanie, en Zambie et au Zimbabwe[1],[2].

Elle a été introduite à l'île Maurice, à la Réunion et aux Seychelles.

Description[modifier | modifier le code]

Ptychadena mascareniensis01.jpg

Ptychadena mascareniensis mesure de 43 à 57 mm pour les mâles et de 43 à 68 mm (voire plus) pour les femelles. Son dos est brun uniforme avec plusieurs taches noires de chaque côté. La ligne médiane part du museau et est de couleur (blanche, beige, jaune, orange ou verte) ; certains individus en sont dépourvus. Son ventre varie du blanc au jaunâtre avec parfois des mouchetures noires au niveau de la gorge. Les mâles présentent une paire de sacs vocaux de couleur grise[3].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Son nom d'espèce, composé de mascaren et du suffixe latin -ensis, « qui vit dans, qui habite », lui a été donné en référence au lieu de sa découverte, les Mascareignes.

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Duméril & Bibron, 1841 : Erpétologie générale ou Histoire naturelle complète des reptiles, vol. 8, p. 1-792 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]