Psychologie communautaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La psychologie communautaire est une discipline psychologique qui s'intéresse au développement social, à la justice sociale, à la santé des territoires et des individus dans leur environnement. C'est une discipline qui se distingue de la psychologie clinique en s'intéressant non plus aux individus seuls mais aux individus dans leur(s) environnement(s). Elle se distingue de la psychologie sociale en ce qu'elle cherche à promouvoir la justice sociale (l'équité sociale et sanitaire) et peut ainsi être qualifiée de discipline engagée.

Elle plonge ses racines dans différents mouvements : les mouvements sociaux des années 1960 (mouvement pour les droits civiques, mouvement des femmes…), la conscientisation (Paolo Freire) et le mouvement pour la reconnaissance des droits des personnes vivant avec un trouble psychique (psychiatrie communautaire).

Les applications actuelles de la discipline se situent dans le champ de la recherche-action, où professionnels et usagers, dans une relation de collaboration active, définissent les besoins de la communauté et les ressources à disposition. L'accent est mis sur l'empowerment (le pouvoir-faire ou promotion des compétences et des ressources) et non sur la réduction des risques ou des souffrances, propres à l'approche psychopathologique. En travaillant au plus près du lieu de vie des populations avec lesquelles ils travaillent (approche écologique, Bronfenbrenner, 1979), les psychologues communautaires agissent principalement pour le développement des pratiques de promotion de la santé mentale.

La traduction française « communautaire » est ambiguë : caractérisant l'aspect territorial de l'action communautaire, elle est parfois confondue avec son sens sociologique (communautarisme).

Habituellement, deux courants dans la psychologie communautaire sont distingués et incluent un courant proche de la psychologie critique (inspirée notamment de Michel Foucault), implanté notamment dans les universités d'Europe du Nord et apportant un éclairage critique sur la justice sociale dans les sociétés occidentales, et un courant proche de la promotion de la santé, plus proche du champ sanitaire, développant des programmees et actions destinés à des individus et à des territoires, reposant sur une conception intermédiaire entre santé publique et santé communautaire.

Organisations nationales et internationales[modifier | modifier le code]

  • Association Française de Psychologie Communautaire existe depuis 2006.
  • Association Européenne de Psychologie Communautaire, plus ancienne, réunit un congrès bisannuel, la dernière édition ayant eu lieu à Paris, en octobre 2009 ([1])
  • Association Américaine de Psychologie Communautaire est appelée Society for Community Research and Action (SCRA) et constitue la 27e section de l'APA.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]