Pseudocerotidae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Pseudocerotidae sont une famille de vers plats polyclades.

Description[modifier | modifier le code]

Cette famille se distingue notamment par une forme ovale allongée en général avec une face dorsale lisse ou papillée. Le pharynx est très plissé avec des pliures simples à complexes et il est situé sur la partie antérieure de la face ventrale, un peu au-dessus du centre mais dans l'axe médian. Cette famille est également caractérisée par des pseudo-tentacules, nommées ainsi du fait qu'elles ne sont que des plis de la bordure externe du corps. Le système de vision cérébral est en forme de fer à cheval sur la face dorsale. Le système reproductif peut être une source de différenciation au sein de la famille. Ainsi, l'organe reproductif mâle peut être unique (Acanthozoon, Bulaceros, Phrikoceros, Pseudoceros, Tytthosoceros et Yungia) ou double (Pseudobiceros, Maiazoon et Thysanozoon) selon les espèces, et un genre possède même plusieurs pores femelles (Maiazoon). Leur copulation est caractérisée par la pratique de l’insémination hypodermique, par perforation du corps du partenaire par le ou les pénis. Les Pseudocerotidae sont la famille la plus diversifiée des polyclades avec des couleurs vives et des motifs variés.

Liste des genres[modifier | modifier le code]

Selon la Turbellarian Taxonomic Database[1] :

Selon World Register of Marine Species (24 mars 2014)[2] :


Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Lang, 1884 : Die Polycladen (Seeplanarien) des Golfes von Neapel und der angrenzenden Meeresabschnitte. Eine Monographie. Fauna Flora Golfes Neapel. W. Engelmann, Leipzig, p. 1-688.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Faubel, 1984 : The Polycladida, Turbellaria. Proposal and establishment of a new system. Part II. The Cotylea. Mitteilungen des hamburgischen zoologischen Museums und Instituts 81 p. 189–259.
  • Leslie Newman et Lester Cannon, Marine Flatworms,‎ 2003 (ISBN 0-643-06829-5)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. la Turbellarian Taxonomic Database consultée le 8 septembre 2012
  2. World Register of Marine Species, consulté le 24 mars 2014