Pseudobiceros ferrugineus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pseudobiceros ferrugineus

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Pseudobiceros ferrugineus

Classification
Règne Animalia
Sous-règne Eumetazoa
Embranchement Plathelminthes
Classe Turbellaria
Ordre Polycladida
Sous-ordre Cotylea
Super-famille Pseudocerotoidea
Famille Pseudocerotidae
Genre Pseudobiceros

Nom binominal

Pseudobiceros ferrugineus
(Hyman, 1959)

Synonymes

  • Pseudoceros kentii Graff, 1893
  • Pseudoceros ferrugineus Hyman, 1959

Pseudobiceros ferrugineus une espèce de vers plats polyclades de la famille des Pseudocerotidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre dans la zone tropicale indo-pacifique, de l'Australie aux îles Palaos.

Habitat[modifier | modifier le code]

Son habitat est la zone récifale externe sur les sommets ou sur les pentes.

Description[modifier | modifier le code]

Cette espèce mesure jusqu'à 8 cm. La couleur dominante fuchsia de ce vers plat le rend facilement identifiable. Cette teinte vive est issue d'une couleur de fond rouge alliée avec une multitude points blanc. Toute la périphérie du corps est marquée par une large bande rouge unie avec un liseré orange en extrême bordure. Les pseudo-tentacules sont bien marquées et sont la résultante d'un repli de la bordure du corps. Le corps est ovale et allongé. Le pharynx est petit et largement plié. Le vers plat Fuchsia est doté d'un seul organe reproducteur mâle.

Éthologie[modifier | modifier le code]

Ce ver plat est benthique et diurne, il se déplace à vue sans crainte d'être pris pour une proie.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Ce vers plat se nourrit exclusivement d'ascidies coloniales.

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Cette espèce décrite dans Pseudoceros a été placée dans Pseudobiceros par Faubel[2], ce que contestent Newman & Cannon, 1994[3].

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Hyman, 1959 : A further study of micronesian Polyclad flatworms. Proceedings of The United States National Museum, vol. 108, n. 3410, p. 543-597 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. la Turbellarian Taxonomic Database consultée le 8 septembre 2012
  2. Faubel, 1984 : The Polycladida, Turbellaria. Proposal and establishment of a new system. Part II. The Cotylea. Mitteilungen des hamburgischen zoologischen Museums und Instituts, vol. 81, p. 189–259.
  3. Newman& Cannon, 1994 : Pseudoceros and Pseudobiceros (Platyhelminthes, Polycladida, Pseudocerotidae) from Eastern Australia and Papua New Guinea. Memoirs of the Queensland Museum, vol. 37, p. 205–266.