Pseudis paradoxa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pseudis paradoxa, la Grenouille paradoxale, est une espèce d'amphibiens de la famille des Hylidae.

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre :

La distribution de cette espèce est réduite depuis l'élévation au rang d'espèce de ses sous-espèces[1].

Têtard et métamorphose[modifier | modifier le code]

Les têtards de cette grenouille se nourrissent de petites algues.

En fin de croissance, le têtard de la grenouille paradoxale peut atteindre 25 cm de long alors que les adultes auxquels ils donnent naissance après métamorphose dépassent rarement le tiers de cette taille, ne mesurant que de 4,5 à 7 5 cm à maturité[2].

La grande taille est une caractéristique des têtards du genre Pseudis, mais l'ampleur du rétrécissement à la métamorphose est ici exceptionnel : c'est cette particularité qui lui a valu le qualificatif de « paradoxal ».

Taxonomie[modifier | modifier le code]

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • Rana paradoxa Linnaeus, 1758
  • Rana piscatrix Fermin, 1765
  • Rana piscis Linnaeus, 1766
  • Proteus raninus Laurenti, 1768
  • Rana jackia Bonnaterre, 1789
  • Pseudis merianae Duméril & Bibron, 1841
  • Pseudis paradoxus paradoxus (Linnaeus, 1758)
  • Pseudis paradoxus caribensis Gallardo, 1961
  • Pseudis paradoxus nicefori Cochran & Goin, 1970

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

Pseudis paradoxa, Brésil, São Paulo
Pseudis paradoxa
  • (fr) Grenouille paradoxale
  • (nl) Jackjes[3]
  • (fr) Jackie[4]
  • (fr) Pseudis de Mérian, francisation de Pseudis merianae, Duméril et Bibron, 1841, faisant référence à la naturaliste allemande Anna Maria Sibylla Merian qui l'a observée lors de son voyage au Suriname.

Autres informations[modifier | modifier le code]

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Linnaeus, 1758 : Systema naturae per regna tria naturae, secundum classes, ordines, genera, species, cum characteribus, differentiis, synonymis, locis, ed. 10 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Pseudis paradoxa dans Metamorphosis insectorum Surinamensium de Marie Sibylle Mérian

Notes[modifier | modifier le code]

  1. *Aguiar, Bacci, Lima, Rossa-Feres, Haddad & Recco-Pimentel, 2007 : Phylogenetic relationships of Pseudis and Lysapsus (Anura, Hylidae, Hylinae) inferred from mitochondrial and nuclear gene sequences. Cladistics, vol. 23, p. 455-463.
  2. *Emerson, 1988 : The Giant Tadpole of Pseudis Paradoxa. Biological Journal of the Linnean Society, vol.34, n. 2, p. 93-104.
  3. Selon Anna Maria Sibylla Merian, citée par le site internet de la bibliothèque de l'université d'Amsterdam
  4. Georges Cuvier, Le Règne animal, tome 2 page 93