Psaume 134 (133)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le psaume 134 (133 selon la numérotation grecque) est le dernier des quinze cantiques des degrés.

Texte[modifier | modifier le code]

verset original hébreu[1] traduction française de Louis Segond[2] Vulgate[3] latine
1 שִׁיר, הַמַּעֲלוֹת:הִנֵּה בָּרְכוּ אֶת-יְהוָה, כָּל-עַבְדֵי יְהוָה--הָעֹמְדִים בְּבֵית-יְהוָה, בַּלֵּילוֹת [Cantique des degrés.] Voici, bénissez l’Éternel, vous tous, serviteurs de l’Éternel, qui vous tenez dans la maison de l’Éternel pendant les nuits ! [Canticum graduum] Ecce nunc benedicite Dominum omnes servi Domini qui statis in domo Domini in atriis domus Dei nostri
2 שְׂאוּ-יְדֵכֶם קֹדֶשׁ; וּבָרְכוּ, אֶת-יְהוָה Élevez vos mains vers le sanctuaire, et bénissez l’Éternel ! In noctibus extollite manus vestras in sancta et benedicite Domino
3 יְבָרֶכְךָ יְהוָה, מִצִּיּוֹן: עֹשֵׂה, שָׁמַיִם וָאָרֶץ Que l’Éternel te bénisse de Sion, lui qui a fait les cieux et la terre ! Benedicat te Dominus ex Sion qui fecit caelum et terram

Usages liturgiques[modifier | modifier le code]

La dédicace du temple de Jérusalem par Salomon, de James Tissot.

Dans le judaïsme[modifier | modifier le code]

Le psaume 134 est récité après la prière de mincha, entre la fête de souccot et le shabbat hagadol[4].

Dans le christianisme[modifier | modifier le code]

Chez les catholiques[modifier | modifier le code]

Saint Benoît de Nursie choisit celui-ci pour l'office de complies, selon sa règle de saint Benoît fixée vers 530[5]. Donc depuis le haut Moyen Âge, ce psaume était quotidiennement exécuté lors de cet office[6].

Dans la liturgie des Heures actuelle, le psaume 134 est encore récité ou chanté aux complies le samedi soir et à la veille des solennités.

Mise en musique[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L’original hébreu provient du site Sefarim, du grand rabbinat de France.
  2. La traduction de Louis Segond est disponible sur Wikisource, de même que d'autres traductions de la Bible en français.
  3. La traduction de la Vulgate est disponible sur le Wikisource latin.
  4. D’après le Complete Artscroll Siddur, compilation des prières juives.
  5. Règle de saint Benoît, traduction par Prosper Guéranger, p. 47, Abbaye Saint-Pierre de Solesmes, réimpression 2007
  6. Psautier latin-français du bréviaire monastique, p. 552, 1938/2003

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Nombreux sont les auteurs qui ont commenté les psaumes. Voici quelques ouvrages parmi les plus connus, classés par ordre chronologique :

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Le psaume 134 en français et en hébreu sur le site Séfarim
  • Le commentaire du psaume 134 sur le site BibleEnLigne