Prudent Beaudry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Prudent Beaudry

Prudent Beaudry (1816 - 1893) était un homme politique américain d'origine canadienne-française. Maire de Los Angeles, il succéda à James R. Toberman en 1874 et gouverna la ville pendant deux années.

Prudent Beaudry naît à Mascouche le 24 juillet 1816. D'une énergie, d'un dynamisme et d'une sagacité hors pair, Prudent Beaudry fut le premier agent immobilier d'envergure en Californie. Il amassa cinq fortunes, en perdit quatre et devint l'un des maires les plus célèbres de l'histoire de Los Angeles.

Ses origines[modifier | modifier le code]

Prudent Beaudry père s’installa à Mascouche lorsqu’il épousa la mascouchoise Marie-Anne Boismé (Bohémier) en 1807. La famille Beaudry y éleva ses sept premiers enfants dont quatre garçons : Jean-Louis Beaudry qui devint maire de Montréal, Jean-Baptiste, Jean-Prudent (Prudent fils) et Joseph. Les Beaudry quittèrent Mascouche vers le début des années 1820 pour Sainte-Anne des Plaines où Victor, leur cinquième garçon, naquit. Les frères Beaudry étaient connus à l’époque comme commerçants tant à Montréal que dans l’Ouest américain.

Ses premiers pas en affaires[modifier | modifier le code]

Après avoir fait ses études à Montréal et New York, Prudent fils bourlingua entre la Nouvelle-Orléans, Montréal où ses frères Jean-Louis et Jean-Baptiste possédaient un magasin d’importation, et, San Francisco, où son autre jeune frère Victor était allé y chercher de l’or en 1849. Avec ce dernier, il fait le commerce de la glace et de sirop. Après avoir spéculé sur l’achat d’immeubles, les affaires tournèrent mal et au début des années 1850, il alla à Los Angeles avec environ mille piastres de marchandises pour les revendre un mois plus tard avec un profit de vingt et mille piastres !

Son retour à Montréal[modifier | modifier le code]

Au début de 1855, il retourna à Montréal et repartit à l’automne pour l’Europe, visitant entre autres l’Exposition Universelle. À son retour de voyage, il s’installa dans la métropole pour y faire du commerce comme son frère aîné Jean-Louis. Ce dernier, également natif de Mascouche, allait bientôt devenir maire de Montréal et le demeurer à intervalles pendant environ dix ans (de 1862 à 1885). Prudent y organisa également une compagnie de cavalerie volontaire dont il est le capitaine pour quelques années.

Son installation définitive à Los Angeles[modifier | modifier le code]

Après six ans d’absence, Prudent Beaudry émigra de nouveau à Los Angeles et, toujours avec son frère Victor, il fit successivement fortune et banqueroute dans divers domaines, dont l’achat d’une mine d’or et d’argent et l’exploitation d’un des édifices commerciaux les plus élégants de l’époque. À compter de 1867, il acquit à bas prix la colline escarpée qui domine le village de Los Angeles dont le sol était alors considéré de peu de valeur. Contrairement à son prénom, Prudent Beaudry était un spéculateur : il misa avec raison sur la construction en cours du chemin de fer ouvrant l’Ouest américain et s'enrichit en revendant aux nouveaux arrivants des parcelles de terrain au triple de leur valeur. Prudent Beaudry fut ainsi consacré premier agent immobilier d'envergure en Californie. Propriétaire immobilier notoire, il possédait beaucoup de terrains au centre-ville près de la rue Temple.

Poursuivant ses affaires, il acheta le système d’aqueduc et remplaça les tuyaux de bois par des tuyaux de fer. Il fonda avec quelques amis français la « Los Angeles City Water Co. ». Astucieux, il fit creuser un immense réservoir et installa une pompe qui achemine l’eau des sources situées sur les terrains bas vers les 900 acres de terrain qu’il possédait sur les hauteurs, évitant ainsi le transport des barils d’eau sur des chariots. En peu de temps, des maisons s’élèvent en grand nombre, entourées de jardins soigneusement entretenus. Trente ans plus tard, la ville de Los Angeles racheta le réseau dont la valeur atteignit deux millions de dollars, somme phénoménale à l'époque.

Sa réussite en affaires le rendit si populaire qu’il fut élu conseiller municipal en 1871 et, trois ans plus tard, maire de Los Angeles jusqu’en 1876. Beaudry ne fut pas le premier francophone à occuper la mairie de Los Angeles : Damien Marchessault l'avait été en 1860-1861. Au cours de son mandat, loin d'oublier son pays natal, il crée la Fondation Prudent Beaudry à l'École polytechnique de Montréal.

Toutefois la crise économique de ces années le conduisit encore une fois pratiquement à la faillite. Perspicace, Prudent Beaudry retroussa ses manches, embaucha un ingénieur diplômé de la première promotion de l'École polytechnique de Montréal pour réaliser des transformations paysagistes, construire de nouvelles villas et reprendre la vente des propriétés. Plus tard, l'ex-maire de Los Angeles créa le « Temple Street Cable Railroad » permettant l'accès facile à ses terrains surélevés d'« Angeleno Heights » et de « Bunker Hill ».

Admirés, adulés même par certains, les frères Beaudry ont laissé une trace indélébile dans l'histoire de Los Angeles et de la Californie. Victor mourut à Montréal en 1888, Prudent, le 29 mai 1893 à Los Angeles, mais son corps fut rapatrié à Montréal où il est inhumé le 10 juin 1893, au cimetière Notre-Dame-des-Neiges.

En octobre 1978, la ville de Los Angeles a tenu une exposition sur Prudent Beaudry à l’occasion de la visite du Premier ministre du Québec, monsieur René Lévesque.

Une rue du centre-ville de Los Angeles est aujourd'hui nommée en son honneur.