Prudence Boissière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean-Baptiste Prudence Boissière, né à Valognes en 1806 et mort à Paris en 1885, est un lexicographe, grammairien et philosophe français.

Ayant découvert en Angleterre, où il enseignait le français, le Roget's Thesaurus (en) de Peter Mark Roget (en) (1779-1869) publié en 1852, classant les mots par thèmes mais consultables à partir de l’ordre alphabétique, Prudence Boissière a l’idée d’un ouvrage similaire pour la langue française. Lorsqu’il publie son Dictionnaire analogique de la langue française, Répertoire complet des mots par les idées et des idées par les mots chez Larousse et A. Boyer en 1862, c’est le premier dictionnaire français de ce type. La nouveauté de l’entreprise lexicographique du Dictionnaire analogique réside dans la rupture avec la tradition des classements formels avec le classement à partir du concept de « mot-centre » afin de repérer tous les termes, les « mots analogues », qui y correspondent. Il fonde son travail non plus sur le concept de synonymie mais sur celui d’analogie[1].

L’approche lexicologique de Boissière sera reprise par Paul Rouaix Dictionnaire manuel illustré des idées suggérées par les mots (A. Colin, 1898), Charles Maquet Dictionnaire analogique : Des mots par les idées, des idées par les mots (Larousse, 1936), par les travaux de Paul Robert avec son Grand Dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française (1953-1964) et par Georges Niobey Dictionnaire analogique (Larousse, 1992). Le type d’organisation sémantique des termes lexicaux de Boissière est également privilégié dans le mode de consultation des informations sur support électronique.

Grammairien conscient du manque de méthode de ses prédécesseurs en matière d’enseignement de la grammaire française, Boissière a rédigé des ouvrages et manuels visant à offrir une méthode rationnelle et graduée pour l’apprentissage de la langue française.

Prudence Boissière a publié également sous le pseudonyme, anagramme de son nom, Prudence Sièrebois.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Grand Dictionnaire universel du XIXe siècle Larousse, article « Analogique ».

Œuvres sous le nom de Prudence Boissière[modifier | modifier le code]

  • Réforme du dictionnaire : Appel à tous les amis de la langue et du progrès, Paris, Bailly, Divry et Cie, 1860
  • Dictionnaire analogique de la langue française : Répertoire complet des mots par les idées et des idées par les mots, Paris, Larousse et A. Boyer, 1862. XI-IV-1439-32 p. [Plusieurs rééditions (9e éd. augm. de nombreux mots nouveaux et d’un complément, et un résumé de Grammaire. Paris, Larousse, 1894)]
  • Du Progrès dans les langues par une direction nouvelle donnée aux travaux des philologues et des académies, Paris, Larousse et Boyer, 1863
  • Clef des Dictionnaires, au moyen de laquelle beaucoup de recherches jusqu’alors à peu près impossibles deviennent faciles dans tous les dictionnaires, Paris, A. Boyer, 1872
  • Canevas d’une philosophie claire et pratique déduite de l’autopsie de l’âme, Paris, l’auteur, 1873
  • La Raison, son mécanisme, ses rapports décroissants avec la vérité, Paris, Larousse, 1873, 72 p.
  • La Philosophie du réel fondée sur la réalité localisée et vivante des idées individuelles, Paris, l’auteur, 1875
  • La Pensée, comment et par quoi elle est produite, Paris, l’auteur, 1879
  • Mécanisme de la pensée, Paris, l’auteur, 1883
  • Grammaire rationnelle, ou Méthode pour introduire dans l’enseignement de la langue française l’exactitude et la précision des sciences mathématiques, Paris, Mesnage, 1839. 168 p.
  • Grammaire graduée, ou Méthode pour introduire l’exactitude et la précision dans l’enseignement de la langue française, Paris, Ducrocq, 1851, 48 p.

Œuvres sous le pseudonyme de Prudence Sièrebois[modifier | modifier le code]

  • Autopsie de l’âme, sa nature, ses modes, sa personnalité, sa durée, Paris, Germer-Baillière, 1865 [réédition en 1873], 174 p.
  • Force et faiblesse de la Religion devant le siècle, un moyen pour trancher le nœud et faire enfin triompher la force ou succomber la faiblesse, Paris, F. Cournol, 1865, 104 p.
  • La Morale fouillée dans ses fondements : essai d’anthropodicée, Paris, Germer-Baillière, 1866, 428 p.
  • Psychologie réaliste : Étude sur les éléments réels de l’âme et de la pensée, Paris, Germer-Baillière, 1876

Liens externes[modifier | modifier le code]