Province du New Hampshire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Province du New Hampshire
Province of New Hampshire en

1691 – 1783

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Carte de la province du New Hampshire

Informations générales
Statut Colonie britannique
Capitale Portsmouth
Langue Anglais
Monnaie Livre sterling, Dollar espagnol
Histoire et événements
1691 Création de la province à partir de la colonie de la baie du Massachusetts
3 septembre 1793 Traité de Paris (1783)
Roi
1664-1685 Charles II
1769-1776 George III
Gouverneur royal
1741-1775 Gouverneurs coloniaux du New Hampshire

Entités précédentes :

Entités suivantes :

La Province du New Hampshire était une colonie de la Couronne organisée le 7 octobre 1691 lors de la colonisation britannique des Amériques. La charte a été adoptée le 14 mai 1692, par le roi Guillaume III et la reine Marie III, les monarques du Royaume d'Angleterre et du Royaume d'Écosse, en même temps que la création de la Province de la baie du Massachusetts, chacune faisant anciennement partie de la colonie de la baie du Massachusetts.

La Province du New Hampshire couvrait à peu près la région occupée par l'actuel État du New Hampshire, et fut nommé d'après le comté de Hampshire au sud de l'Angleterre par John Mason[1].

La province n'eut pas son propre gouverneur avant 1741, quand Benning Wentworth fut nommé. Beaucoup d'octrois du New Hampshire devinrent plus tard l'État du Vermont.

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant la colonisation[modifier | modifier le code]

Avant la colonisation britannique, la région qui est devenue la province était peuplée par des Abenaquis, qui vivaient dans des villages, parfois importants[2]. Selon la saison, soit ceux-ci restaient près de leurs villages pour pêcher, cueillir des plantes, faire du sucre, et commercer ou se battre, soit ils se rendaient sur les lieux de chasses. Plus tard, ils ont aussi fait pousser du tabac d'élevage et les « trois sœurs » : le maïs, les haricots et les courges[2].

Formation de la province[modifier | modifier le code]

Avant 1691, la « colonie du New Hampshire » était le produit de plusieurs concessions de terre datant de 1623, quand elle fut fondée par John Mason, à 1680. Pendant la majeure partie de son histoire coloniale, elle était contrôlée par la colonie de la baie du Massachusetts basée à Boston.

En 1631, le capitaine Thomas Wiggin devint le premier gouverneur de la Province dans l’Upper Plantation du New Hampshire, comprenant les villes actuelles de Dover, Durham et Stratham.

D'autres colonies suivirent : Little Harbor, Dover, Portsmouth et Exeter. David Thomson, Edward Hilton, et Thomas Hilton ont été envoyés par John Mason, qui souhaitait envoyer des colons pour qu'ils créent une colonie de pêche. Ils établirent les villes de Dover et de Little Harbor. L'établissement d'Exeter fut fondé en 1638 par John Wheelwright, après qu'il eut été banni du Massachusetts pour avoir défendu les enseignements d'Anne Hutchinson. Ces villes se sont accordées pour s'unir en 1639 et en 1641 rejoignirent la colonie du Massachusetts.

Le 1er janvier 1660, le New Hampshire fut séparé de la colonie du Massachusetts, devenant une colonie avec son propre gouvernement. Il fut uni au Massachusetts en 1688, et séparé une dernière fois en 1691 pour devenir la province du New Hampshire.

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « State Facts », New Hampshire Division of Travel and Tourism Development (consulté le 18 août 2008)
  2. a et b Native Americans in Vermont: the Abenaki, from flowofhistory.org, a website funded by educational grants

Bibliographie[modifier | modifier le code]