Province de Prey Veng

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

11° 29′ 00″ N 105° 20′ 00″ E / 11.48333333, 105.33333333 ()

Prey Veng
ព្រៃវែង
Localisation de la province de Prey Veng au Cambodge.
Localisation de la province de Prey Veng au Cambodge.
Administration
Pays Drapeau du Cambodge Cambodge
Type Province
Capitale Prey Veng
Districts 12
ISO 3166-2 KH-14
Démographie
Population 947 357 hab. (2008)
Densité 194 hab./km2
Rang 5e
Géographie
Coordonnées 11° 29′ N 105° 20′ E / 11.483333333333, 105.33333333333 ()11° 29′ Nord 105° 20′ Est / 11.483333333333, 105.33333333333 ()  
Superficie 488 300 ha = 4 883 km2
Rang 16e

La province de Prey Veng est une province du sud-est cambodgien dont la capitale est la ville du même nom.

Elle est relativement paisible, si on excepte les abords de la Nationale n°1, qui relie Phnom Penh à Hô-Chi-Minh-Ville et qui est une des voies de communication les plus encombrées du pays.

Cette région agricole fortement peuplée est située sur la rive est du Mékong. Le nom signifie littéralement "forêt longue" en khmer, mais les derniers grands bois ont disparu il y a plus de 30 ans.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au début de l’ère chrétienne, la province était un centre important du royaume du Fou-nan, entre les capitales économique et politique du pays qu’étaient Óc Eo (aujourd’hui dans la province vietnamienne d’An Giang) et Angkor Borey (dans la province cambodgienne de Takev). On y a notamment localisé un des premiers royaumes préangkoriens autour du site de Ba Phnom.

Toutefois, avec l’avènement du Chenla (Tchen-La), le centre névralgique du royaume se déplace plus à l’ouest, vers Koh Ker puis Angkor et la région perd de son importance.

Au XVe siècle, les empereurs khmers décident de quitter Angkor pour échapper à la menace siamoise et reviennent s’établir plus à l’est, à Oudong, Lovek puis Phnom Penh. Prey Veng n’aura pas leur faveur, car trop près d’un autre danger, à savoir la poussée de plus en plus insistante de l’Annam. C’est néanmoins près de Ba Phnom que le monarque cambodgien se repliera en 1473, pour former une armée destinée à rejeter une invasion du Siam.

Quand, à la fin de XIXe siècle, la France installe son protectorat, les autorités coloniales sont rapidement intéressées par le potentiel de la région en termes d’agriculture et de pêche et par sa proximité avec la colonie française de Cochinchine.

En 1975, lorsque les Khmers rouges prirent le pouvoir, la province put, grâce à ses terres agricoles, plutôt bien résister aux premières famines, et ce jusqu’en 1977 ; malheureusement, les habitants furent durement touchés à partir de 1978 par les purges qui s’abattirent sur l’ensemble de la zone est. On a retrouvé depuis une douzaine de charniers contenant entre 1 500 et 10 000 victimes.

Lors de l’avancée vietnamienne de janvier 1979, la région dut à sa position dans la plaine orientale d’être une des premières « libérées » des Khmers rouges.

Géographie[modifier | modifier le code]

Rizière
Rizière dans la province

La province est bordée par celles de Kampong Cham au nord, Kandal à l’ouest, Svay Rieng à l’est et par le Viêt Nam au sud. Elle est aussi traversée par les deux principaux cours d’eau du pays, à savoir le Mékong et le Tonle Bassac.

La superficie, de 4 883 km2, correspond à 2,7 % des 181 035 km2 du territoire cambodgien.

L’utilisation des sols se répartit comme suit :

Utilisation Superficie (km2)  % du total
Zones habitées 445,18 9,12
Terres agricoles 3 100,00 63,49
Forêts 194,61 3,99
Domaine public, infrastructures, cours d'eau 1 082,86 22,16
Terres inutilisées 60,35 1,24
Total 4 883 100,00

Population[modifier | modifier le code]

Au recensement d’août 2008, les 947 357 habitants de la province représentaient 7,07 % de la population du Cambodge (estimée à 13 388 910).

Ils se répartissaient comme suit :

Activité  % du total
Agriculteurs 80,54
Pêcheurs 13,72
Commerçants 4,35
Fonctionnaires 1,39
Total 100,00

La majorité de la population est d’origine khmère et seuls 1,13 % proviennent des minorités ethniques telles que des Kinh(Viêts), des Chams musulmans ou des Laos.

Toutefois, même si Prey Veng est la 5ème province la plus peuplée du pays, elle est aussi l’une des moins riches. Le taux de personnes vivant sous le seuil de pauvreté atteindrait 53 % (loin des 36 % de la moyenne nationale). De plus, son solde migratoire est négatif, signe que la misère pousse un nombre important d’habitants à quitter leur contrée d’origine pour trouver ailleurs un moyen de subsister.

Économie[modifier | modifier le code]

Ferry
Le ferry de Neak Luong, sur la route entre Phnom Penh et Hô-Chi-Minh-Ville, est une source de revenus non négligeable pour la population locale.

La province bénéficie des limons déposés à chaque crue du Mékong qui rendent la région propice à l’agriculture et à la pêche. Elle fait partie de ce qu’on appelle la "grande ceinture verte" du Cambodge.

La culture principale est celle du riz pour laquelle elle a la plus grande surface dédiée aux rizières du pays, contribue pour environ 10 % aux récoltes nationales et est parmi celles qui dégagent chaque année le plus gros excédent.

On y cultive également du tabac, des haricots mungo de la canne à sucre, des palmiers a sucre du manioc, du sésame et des fruits tels les noix de coco, les mangues ou les noix de cajou.

Des hévéas ont par le passé joué un rôle économique important, mais les plantations ont été abandonnées lors des guerres qui ont ensanglanté le pays il y a quelques décennies.

Districts[modifier | modifier le code]

La province comprend 1139 villages correspondant à 116 communes elles-mêmes réparties en 12 districts :

Code
District Signification Nombre de
communes
1401 Ba Phnum "ancêtre de la colline" ou "colline sacrée" (Ba est alors un raccourci de Preah "sacré") 9
1402 Kamchay Mear "geyser de Māra", le démon tentateur du Bouddha 8
1403 Kampong Trabaek "port des Lagerstromia" (Lythraceae), à belles fleurs mauves 13
1404 Kanhchriech "oiseau" voisin du merle 8
1405 Me Sang "mère" ou génie tutélaire féminin Sang ; Sang signifie "édifier en faisant une bonne action" 8
1406 Peam Chor "confluence de Chor" ; Chor est un nom propre signifiant "debout" 10
1407 Peam Ro "confluence de Ro" 8
1408 Pea Reang "reang" est l'arbre Barringtonia 11
1409 Preah Sdach "prince sacré" 11
1410 Prey Veng "forêt longue" 11
1411 Kampong Leav "port des Laos" 8
1412 Sithor Kandal "Sithor du centre" ; Sithor est une contraction de Yashodharapura ("ville glorieuse" en sanskrit), ancien nom d'Angkor 11
Total 116

Sites touristiques[modifier | modifier le code]

Si la région regorge de sites archéologiques, il semble que seul celui de Ba Phnom présente un réel intérêt touristique.

Ba Phnom[modifier | modifier le code]

Le lieu est situé à 78 kilomètres à l’est de Phnom Penh et 45 au sud de la capitale provinciale.

Son nom signifie littéralement "ancêtre de la colline". On y trouve effectivement un tertre de 139 mètres.

Des recherches archéologiques ont démontré qu’il s’agissait, entre les Ier au VIe siècles, d’un important centre culturel du royaume du Fou-Nan et que l’on y vouait un culte à Shiva. Le site semble avoir gardé son caractère sacré pendant toute la période angkorienne, mais outre le shivaïsme, on a aussi retrouvé des traces de rites animiste et bouddhiste.

Prey Veng ville[modifier | modifier le code]

La capitale provinciale est située sur la nationale 11 qui relie Neak Luong à Kampong Cham. Elle est à h 30 de Phnom Penh et h d’Hô-Chi-Minh-Ville.

Cette petite ville paisible est hors des sentiers touristiques habituels et est donc peu fréquentée. Elle abrite quelques vieilles demeures coloniales délabrées, témoins d’une importante activité passée.

Il y a un grand lac à l’ouest de la cité, à sec de mars à août.

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Il existe une catégorie dédiée à ce sujet : Province de Prey Veng.