Province de Musashi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Musashi.
Carte des anciennes provinces du Japon avec Musashi mise en évidence.

La province de Musashi (武蔵国, Musashi no kuni) est l'une des provinces du Japon médiéval. Elle était composée de ce qui est aujourd'hui la préfecture de Tokyo, l'essentiel de la préfecture de Saitama, et une partie de la préfecture de Kanagawa (essentiellement Kawasaki et Yokohama).

Musashi était entourée des provinces de Kai, Kōzuke, Sagami, Shimōsa, et Shimotsuke.

Musashi était la plus grande province du Kantō. Son ancienne capitale était dans ce qui est aujourd'hui le Fuchu moderne, et son temple provincial, dans ce qui est aujourd'hui Kokubunji. Pendant la période Sengoku, la ville principale était Edo (aujourd'hui Tokyo), qui devint la ville principale de l'est du Japon. Le château de Edo devint le quartier général de Ieyasu Tokugawa[1] avant la bataille de Sekigahara et Edo devint ainsi la ville dominante du Japon pendant l'ère Edo, avant d'être renommée en Tokyo pendant la restauration Meiji.

La province donna son nom à un cuirassé pendant la Seconde Guerre mondiale, le Musashi.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Carte du district de Bushū Toshima, à Edo », World Digital Library (consulté le 6 mai 2013)