Province de Crémone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Province de Crémone
Provincia di Cremona
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Lombardie
Capitale Crémone
Communes 115
Président Massimiliano Salini
(PdL)  (07/06/2009)
Code postal 26100, 26010-26049
Plaque d'immatriculation CR
Préfixe téléphonique 0363, 0372, 0373, 0374, 0375, 0376
Code ISTAT 019
Démographie
Population 363 606 hab. (31-12-2010[1])
Densité 205 hab./km2
Géographie
Superficie 177 200 ha = 1 772 km2
Localisation
Localisation de Province de Crémone
Liens
Site web http://www.provincia.cremona.it

La province de Crémone est une province italienne de la Lombardie située dans la Plaine du Pô au nord du pays.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Province de Crémone fait confins au nord avec la Province de Bergame et la Province de Brescia, à l’est avec la Province de Mantoue, au sud avec la région Émilie-Romagne (Province de Parme, Province de Plaisance), à l’ouest avec la Province de Lodi et la Province de Milan.

Traditionnellement, pour raisons historiques et morphologiques, la Province de Crémone est divisée en 3 territoires : un dominé par le chef-lieu (Crémone ou il 'cremonese'), un autour de la cité de Crema (il 'cremasco', zone qui comprend les territoires limitrophes avec la province de Milan jusqu’à la zone de Castelleone, partagée avec le territoire de Crémone), et un autre territoire autour de la cité de Casalmaggiore (il 'casalasco').

Histoire[modifier | modifier le code]

Les plus antiques repères archéologiques retrouvés dans la Province de Crémone ils sont attribués à Mésolithique, mais c’est seulement au Néolithique que le territoire crémonais accueillit des populations, adonnées a la chasse et à la cueillette ainsi qu’à l’agriculture. Détail important avec la « culture del Vho » (près de Piadena), dont les habitants réalisèrent des cités lacustres le long du cours inférieur du fleuve Oglio.

Pendant l’âge du fer se firent des migrations vers le Plaine du Pô depuis les zones transalpines: ces populations, d’origine celtiques, contrôlèrent le territoire crémonais, sans cependant établir des installations de grandes importances. La zone nord-orientale de la Province fut sujette aux Aulerques Cénomans, établis dans la Province de Brescia et concentrés principalement à Piadena. La zone occidentale fut contrôlée par les Insubres, auxquels appartient la place forte de Acerrae, probablement près de l’actuelle Pizzighettone, toutefois sans témoignages archéologiques.

La fondation de la colonie de Crémone, en 218 av. J.-C., premier établissement romain au nord du fleuve Pô, s'inséra comme un coin entre les aires d'influence des deux populations celtiques, permettant aux nouveaux arrivés - formellement alliés avec les Cénomans - de conquérir progressivement le territoire. L'ager cremonensis était compris entre les fleuves , Adda et Oglio, jusqu’à l’actuelle cité de Trigolo. La partie orientale de la Provincia appartient, par contre, probablement au territoire de Bergame.

Un déroulement dans l'histoire politico-administrative du territoire a eu lieu au Haut Moyen Âge avec l'invasion lombarde de l'Italie septentrionale : après le conquête de Crémone, en 603, le territoire fut divisé entre les duchés lombards de Bergamo, Brescia, Plaisance, la circonscription administrative (Gastaldato) de Sospiro (Crémone) et le gouvernement de l’évêché de la cité même.

Entre le X et le XI siècle, la cité de Crémone augmenta son pouvoir : Mathilde de Toscane offrit la liberté à la Commune l'Insula Fulcheria (c'est-à-dire Crema), pendant que les évêques de la cité obtinrent d’importantes concessions économiques de l'Empereur.

Au XIV siècle la Commune de Crémone arrive à son extension maximale, dépassant les frontières de l'ancien ager romain et même de l'actuelle Province, s’étendant jusqu’au Fosso bergamasco (canal artificiel reliant l’Adda à l’Oglio au sud de Bergame) . Ce canal artificiel fut creusé pour délimiter les possessions crémonaises de celles bergamasques et, plus tard, les territoires assujettis à l’influence du Duché de Milan de ceux appartenant à la République de Venise.

Économie[modifier | modifier le code]

Panorama typique de la campagne cremonaise

Un temps zone exclusivement agricole, et maintenant toujours cette vocation, la province de Crémone présente aussi un nouveau développement industriel et artisanal.

Les cultures plus fréquentes sont le blé, le maïs, la betterave à sucre, le soja, la citrouille, les tomates.

Élevage très développé des bovins et porc. On trouve de nombreuses industries alimentaires pour la production de salumi, biscuits, pâtes alimentaires, fromages et dérivés du lait, etc.

Il existe une industrie mécanique, une pétrolifère et une énergétique, la majeure partie concentrée près du chef-lieu et des grands centres, Crema en particulier.

L'artisanat est renommé pour la production des instrument à cordes (en particulier violons), de douceurs (comme le touron ou nougat), la pâte avec les « tortelli di zucca » (genre de ravioli rempli de purée de citrouille) à Casalmaggiore et les « tortelli dolci » de Crema (genre de ravioli rempli de produit doux et sucré) ; sans oublier la fameuse moutarde crémonaise. La presenca du Port-Canal il est utile à l'abordage des péniches qui remontent le fleuve .

Infrastructure (Annuaire 2006)[modifier | modifier le code]

Les navigli et canaux des provinces Crémone-Brescia

Fleuves et torrents[modifier | modifier le code]

Musées et monuments[modifier | modifier le code]

Aires protégées[modifier | modifier le code]

  • Parc Régional de l'Adda Sud ;
  • Parc Régional du Serio ;
  • Parc Régional de l'Oglio Nord ;
  • Parc Régional de l'Oglio Sud ;
  • Méandres du fleuve Tormo ;
  • Méandres de Fontanili ;
  • Méandres de Romanengo et des Navigli Crémonais ;
  • Méandres de Ariadello et de la Vallée des Navigli ;
  • Méandres de la Vallée du « Serio Morto » ;
  • Méandres du et du Morbasco ;
  • Méandres des Golena (rives) du Pô ;
  • Réserve Régionale de l'Adda « Morta » ;
  • Réserve Régionale del Boiosco (forêt) della Marisca ;
  • Réserve Régionale Bosco (forêt) Ronchetti ;
  • Réserve Régionale della Lanca di Gabbioneta-Binanuova ;
  • Réserve Naturelle della Lanca di Gerole ;
  • Réserve Régionale delle Lanche di Azzanello ;
  • Réserve Régionale Le Bine ;
  • Réserve Naturelle Naviglio della Melotta ;
  • Réserve Régionale della Palata Menasciutto ;
  • Monumento Naturelle Bodrio della Cà dei Gatti ;
  • Monumento Naturelle Bodrio della Cascina Santa Margherita ;
  • Monumento Naturelle Bodrio delle Gerre.

La Province de Crémone régit, en outre, une station expérimentale pour la conservation de la flore de plaine, connue comme "Bosco Didattico", qui siège dans la commune de Castelleone.

Pistes Cyclables[modifier | modifier le code]

Pistes cyclables actives[modifier | modifier le code]

Pistes cyclables en projet[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

Comme la majeure partie du territoire italien, le sport le plus suivi est le calcio. Les clubs les plus notés sont « Unione Sportiva Cremonese », le « Pizzighettone », le « PergoCrema », le « Crema », la « Leoncelli » (Vescovato). Sont suivis aussi l’aviron, le pétanque, le cyclisme, le volley-ball, le basket-ball, le rugby à XV et l'équitation.

Personnalités célèbres[modifier | modifier le code]

  • Francesco Arata (1890-1956), peintre
  • Mario Basiola (1892-1945), baryton
  • Geremia Bonomelli (1831-1914), évêque de Crémone
  • Giovanni Bottesini (1821-1889), contrebassiste, compositeur et chef d’orchestre
  • Francesco Cavalli (1602-1676), compositeur et organiste
  • Vincenzo Civerchio
  • Francesco Genala (1843-1893), politique
  • Amilcare Ponchielli (1834-1886), compositeur et auteur d’opéra
  • Claudio Monteverdi (1567-1643), compositeur, violoniste, chanteur, un des créateur de l’Opéra
  • Antonio Stradivari souvent appelé Stradivarius (1644 - 18 décembre 1737), est un luthier italien
  • Pietro Vacchelli (1837-1913), ministre sous Garibaldi, instigateur du canal du même nom.
  • Giovanni Vailati (en) (1863-1909), philosophe, mathématicien et historien
  • Carlo Urbino (1525-1585), peintre Maniériste.
  • Ennio Zelioli Lanzini (1899-1976), avocat et politique
  • Oreste Perri

Communes principales[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]