Province de Benslimane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Province de Ben Slimane)
Aller à : navigation, rechercher

33° 37′ N 7° 07′ O / 33.617, -7.117

Province de Benslimane
Blason de Province de Benslimane
Héraldique
Drapeau de Province de Benslimane
Drapeau
Ville de Benslimane, chef lieu de la province
Ville de Benslimane, chef lieu de la province
Administration
Pays Drapeau du Maroc Maroc
Région Chaouia-Ouardigha
Municipalité(s) Benslimane, Bouznika et El Mansouria
Chef-lieu Benslimane
Gouverneur Abdelmajid El Allali[1]
Démographie
Population 199 612 hab. (2004[2])
Densité 72 hab./km2
Population urbaine 73 506 hab. (2004[2])
Population rurale 126 106 hab. (2004[2])
Géographie
Superficie 276 000 ha = 2 760 km2
Localisation
Localisation de Province de Benslimane

La province de Benslimane[3] (en arabe : بن سليمان) est une subdivision à dominante rurale de la région marocaine de Chaouia-Ouardigha. La province a une population d'environ 199 612 personnes en 2004 et couvre une superficie d'environ 2760 km ².

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La province de Benslimane a été créée en 1977[4] – dahir no 1-77-228 du 18 juillet[5] – par démembrement de la province de Settat[6].

Administration et politique[modifier | modifier le code]

Découpage territorial[modifier | modifier le code]

Selon la liste des cercles, des caïdats et des communes de 2008[7], la province de Benslimane est composée de 16 communes, dont 3 communes urbaines (ou municipalités) : Benslimane, le chef-lieu, Bouznika et El Mansouria.

Les 13 communes rurales restantes sont rattachées à 6 caïdats, eux-mêmes rattachés à 2 cercles :

Démographie[modifier | modifier le code]

La population de la province de Benslimane est passée, de 1994 à 2004, de 180 300 à 199 612 habitants[2].

Municipalités 1994 2004 Taux d'accroissement
Benslimane 36 977 46 478 25,7 %
Bouznika 21 327 27 028 26,7 %
El Mansouria 8 480 12 955 52,8 %
Données issues de recensements[2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. MAP, « Activités royales : S.M. le Roi Mohammed VI nomme plusieurs walis et gouverneurs », Le Matin,‎ 26 novembre 2010 (lire en ligne)
  2. a, b, c, d et e [PDF] « Recensement général de la population et de l'habitat de 2004 », sur www.lavieeco.com, haut-commissariat au Plan (consulté le 12 novembre 2011)
  3. Variantes du nom : Bin Sulaymān, Bin Sulayman, Bin Sulīmān, Ben Slimane.
  4. Jacques Fontaine, Aménageurs et aménagés en Algérie : Héritages des années Boumediene et Chadli, Paris, L'Harmattan, coll. « Histoire et perspectives méditerranéennes »,‎ 2004, 419 p. (ISBN 274757184X et 9782747571845, lire en ligne), p. 337
  5. [PDF] « Dahir portant loi no 1-77-228 du 30 rejeb 1397 (18 juillet 1977) modifiant le dahir no 1-59-351 du 1er joumada II 1379 (2 décembre 1959) relatif à la division administrative du Royaume », Bulletin officiel du Royaume du Maroc, no 3377,‎ 20 juillet 1977, p. 854 (ISSN 0851-1217, lire en ligne)
  6. Marchés tropicaux et méditerranéens, vol. 33,‎ 1977 (lire en ligne), p. 2163
  7. [PDF] « Décret no 2-08-520 du 28 chaoual 1429 (28 octobre 2008) fixant la liste des cercles, des caïdats et des communes urbaines et rurales du Royaume ainsi que le nombre de conseillers à élire dans chaque commune », Bulletin officiel du Royaume du Maroc, no 5684,‎ 20 novembre 2008, p. 1607 (ISSN 0851-1017, lire en ligne)