Province d'Errachidia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Province d'Errachidia
ⵜⴰⵎⵏⴰⵜⵜ ⵏ ⵉⵖⵔⴻⵎ ⵏ ⵙⵓⵇ (ber.)
Blason de Province d'Errachidia ⵜⴰⵎⵏⴰⵜⵜ ⵏ ⵉⵖⵔⴻⵎ ⵏ ⵙⵓⵇ (ber.)
Héraldique
Drapeau de Province d'Errachidia ⵜⴰⵎⵏⴰⵜⵜ ⵏ ⵉⵖⵔⴻⵎ ⵏ ⵙⵓⵇ (ber.)
Drapeau
Administration
Pays Drapeau du Maroc Maroc
Région Meknès-Tafilalet
Municipalité(s) Arfoud
Boudnib
Errachidia
Goulmima
Jorf
Moulay Ali Chérif
Tinejdad[1]
Chef-lieu Errachidia
Gouverneur Ahmed Merghich[2]
Localisation
Localisation de Province d'Errachidia ⵜⴰⵎⵏⴰⵜⵜ ⵏ ⵉⵖⵔⴻⵎ ⵏ ⵙⵓⵇ (ber.)

La province d'Errachidia, anciennement nommée province de Ksar Es-Souk(en tamazight ⵜⴰⵎⵏⴰⵜⵜ ⵏ ⵉⵖⵔⴻⵎ ⵏ ⵙⵓⵇ ), est une subdivision à dominante rurale de la région marocaine de Meknès-Tafilalet, dont elle est la plus importante au niveau de la superficie[réf. souhaitée]. Elle tire son nom de son chef-lieu, Errachidia.

Géographie[modifier | modifier le code]

Située au centre-sud du Maroc, la province d'Errachidia est une aire géographique du Tafilalet.

Territoires limitrophes de la province d'Errachidia[3]
province de Midelt
(Meknès-Tafilalet)
province de Figuig
(Oriental)
province de Tinghir
(Souss-Massa-Draa)
province d'Errachidia[3] Algérie
province de Zagora
(Souss-Massa-Draa)
Algérie

Elle possède huit agglomérations homologuées comme des villes par le haut-commissariat au Plan : les municipalités d'Errachidia, d'Arfoud, de Boudnib, de Goulmima, de Jorf, de Moulay Ali Chérif et de Tinejdad, ainsi qu'Aoufous, le centre urbain de la commune rurale d'Aoufous.

Histoire[modifier | modifier le code]

Créée en 1956 sous le nom de Ksar Es-Souk, la province d'Errachidia est habitée depuis longtemps par les imazighen et les arabes et, anciennement, son territoire fut le point de départ de la route commerciale vers l'Afrique sub-saharienne, particulièrement vers Tombouctou.

En 2009, en raison de la création de la province de Tinghir, la province d'Errachidia a perdu les communes rurales de M'ssici, de H'ssyia, d'Alnif, d'Aït Hani et d'Assoul.

Administration et politique[modifier | modifier le code]

Gouverneurs[modifier | modifier le code]

Le 11 mai 2012, Ahmed Merghich, précédemment gouverneur de la province de Tan-Tan, a été nommé gouverneur de la province d'Errachidia[2]. Auparavant, à compter du 26 novembre 2010, Mohamed Amghouz occupait ce poste[4].

Communes, caïdats et cercles[modifier | modifier le code]

Selon les décrets no 2-09-320 de 2009[1] et no 2-10-365 de 2010[5], complétant et modifiant le décret no 2-08-520 de 2008[6], la province d'Errachidia est composée de :

À 7 communes urbaines ou municipalités (Errachidia, chef-lieu de la province, Arfoud, Boudnib, Goulmima, Jorf, Moulay Ali Chérif et Tinejdad), s’ajoutent 21 communes rurales ainsi réparties par cercle et caïdat :

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

L'arabe et le tamazight y sont parlés, et la toponymie des localités, des rivières et des monts est berbère.

Sur le plan environnemental, on peut citer :

  • la vallée de Ziz, dernière étape avant la nudité totale du désert, serpentée par l’oued Ziz qui est bordé des deux côtés de palmiers et de kasbahs, telle celle d’Ifri ;
  • la source bleue Meski, une source naturelle exploitée comme piscine dans un milieu forestier, à quelques pas d'une kasbah située sur une colline qui permet une vue panoramique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b [PDF] « Décret no 2-09-320 du 17 joumada II 1430 (11 juin 2009) modifiant et complétant le décret no 2-08-520 du 28 chaoual 1429 (28 octobre 2008) fixant la liste des cercles, des caïdats et des communes urbaines et rurales du Royaume ainsi que le nombre de conseillers à élire dans chaque commune », Bulletin officiel du Royaume du Maroc, no 5744,‎ 18 juin 2009, p. 1026 (ISSN 0851-1017, lire en ligne)
  2. a et b MAP, « Biographie de M. Ahmed Merghich, gouverneur de la province d'Errachidia », sur www.menara.ma,‎ 11 mai 2012 (consulté le 6 décembre 2012)
  3. « Carte de localisation de la province d’Errachidia », sur Programme Oasis Tafilalet
  4. « Mohamed Amghouz », sur govopinion.com (consulté le 6 décembre 2012)
  5. [PDF] « Décret no 2-10-365 du 16 kaada 1431 (25 octobre 2010) modifiant et complétant le décret no 2-08-520 du 28 chaoual 1429 (28 octobre 2008) fixant la liste des cercles, des caïdats et des communes urbaines et rurales du Royaume ainsi que le nombre de conseillers à élire dans chaque commune », Bulletin officiel du Royaume du Maroc, no 5892,‎ 18 novembre 2010, p. 2034 (ISSN 0851-1017, lire en ligne)
  6. [PDF] « Décret no 2-08-520 du 28 chaoual 1429 (28 octobre 2008) fixant la liste des cercles, des caïdats et des communes urbaines et rurales du Royaume ainsi que le nombre de conseillers à élire dans chaque commune », Bulletin officiel du Royaume du Maroc, no 5684,‎ 20 novembre 2008, p. 1601-1602 (ISSN 0851-1017, lire en ligne)