Protographium marcellus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Protographium marcellus ou Eurytides marcellus est un insecte lépidoptère de la famille des Papilionidae, de la sous-famille des Papilioninae et du genre Protographium.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Il a été nommé par Pieter Cramer en 1777[1].

Synonymes : Papilio marcellus Cramer, 1777; Papilio ajax Linnaeus, 1758; Papilio telamonides C. & R. Felder, [1864]; Papilio annonae Fabricius, 1938; Eurytides marcellus [2].

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

Protographium marcellus se nomme Zebra Swallowtail en anglais[2].

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Protographium marcellus marcellus
  • Protographium marcellus floridensis (Holland, 1898) présent en Floride[2].

Description[modifier | modifier le code]

Protographium marcellus est un grand papillon (son envergure varie de 64 mm à 104 mm) de couleur blanc à reflets verdâtres, rayé et bordé de bandes noires. Il est de forme vaguement triangulaire et chaque aile postérieure possède une très longue queue. Il présente aux postérieures des lunules bleues et une tache anale rouge orangé[3].

La forme printanière est plus claire car les bandes noires de son ornementation sont plus étroites que celles de la forme estivale de ce fait plus foncée. Cette forme estivale plus foncée a été nommée forme lecontei[1].

Chenille et chrysalide[modifier | modifier le code]

Les chenilles sont vertes puis plus foncées annelées de rayures noires et jaunes.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Biologie[modifier | modifier le code]

Les œufs, de couleur verte, sont déposés isolément sur des plantes nourricières.

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

Les imagos volent en deux générations en avril mai puis de mi-juin à mi-août dans les zones tempérées mais de mars à décembre dans la partie de la Floride de climat sub-tropical[4].

Il hiverne au stade de chrysalide[3].

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Les plantes hôtes de sa chenille sont des Asimina : Asimina triloba, Asimina parviflora, Asimina speciosa, Asimina pygmaea, Asimina obovata et Asimina reticulata [2].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Il réside dans tout l’est de l’Amérique du Nord depuis le sud de l'Ontario et les bords du lac Érié au Canada jusqu'à la limite du Kansas, de l'Oklahoma et du Texas aux USA[2],[3]. Alors qu'ils étaient résidents abondant dans l'Ontario il n'y sont plus observés que rarement que ce soit comme résidents ou comme migrateurs[1].

carte de résidence

Biotope[modifier | modifier le code]

Il réside en bordure de forêt et le long des berges des rivières[3].

Protection[modifier | modifier le code]

Pas de statut de protection particulier[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Protographium marcellus », sur scib.gc.ca (consulté le 25 aout 2012)
  2. a, b, c, d et e « Protographium », sur funet.fi (consulté le 25 aout 2012)
  3. a, b, c, d et e « Protographium marcellus », sur butterfliesandmoths.org (consulté le 25 aout 2012)
  4. « Protographium marcellus », sur bugguide.net (consulté le 25 aout 2012)

Annexes[modifier | modifier le code]

Protographium marcellus en cours de ponte

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :